Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Arrestation
 
L'attaché de presse d'un parlementaire républicain a été arrêté vendredi à un point de contrôle de sécurité d'une annexe du Congrès américain pour y avoir emporté un pistolet et des balles, a annoncé la police.
Ryan Shucard, attaché de presse du représentant Tom Marino, a expliqué aux policiers du Capitole qu'il avait oublié son Smith & Wesson de calibre 9 mm dans son sac, a dit à l'AFP une source proche du dossier.
L'arrestation n'a donné lieu à aucune confrontation, précise la même source.
Les bureaux des parlementaires américains sont répartis dans plusieurs immeubles autour du Capitole, le bâtiment historique, et il est impossible d'y entrer sans passer par des détecteurs de métaux et sans introduire ses sacs dans des machines à rayons X.
Le collaborateur parlementaire a été mis en congés sans solde.
 
 

Insolite
Perquisition
 
Cela ne s'arrange pas pour l'élu de province japonais devenu star du net grâce à ses excuses publiques ponctuées de hurlements et de coups de poing sur la table: non seulement il a dû démissionner mais la police vient de perquisitionner chez lui, à Nishinomiya (ouest). 
Une escouade d'agents a ratissé l'appartement de Ryutaro Nonomura et est repartie les bras chargés de cartons, selon les images des télévisions. 
Les policiers étaient à la recherche de documents prouvant les détournements de fonds présumés de M. Nonomura, un élu d'un parlement régional de 47 ans.
Début juillet, ce dernier était apparu en conférence de presse à Kobe (ouest), pour s'expliquer sur ses indélicatesses portant sur environ 30.000 euros d'argent public utilisé pour des voyages divers et de multiples séjours dans des établissements de bains. Le tout sans factures.
Mais les enquêteurs pensent désormais que le préjudice pourrait être au moins deux fois plus important.
Normalement, une séance d'excuses au Japon est un exercice empreint de solennité, de retenue, le pénitent souvent en strict costume sombre s'inclinant à angle droit devant les médias en signe de repentance.
Mais cette fois, malgré une mise très sobre, le député hystérique s'était déchaîné: pleurs, cris rauques de désespoir, coups de poings sur la table, larmes en cascade.
Malgré sa notoriété internationale immédiate sur la Toile, il fut contraint de démissionner une semaine plus tard.

Jeudi 31 Juillet 2014

Lu 377 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs