Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infrastructures défaillantes au lycée Aboul Kacim : Les élèves manifestent devant la délégation du MEN à Khénifra




Infrastructures défaillantes au lycée Aboul Kacim  : Les élèves manifestent devant la délégation du MEN à Khénifra
Après avoir longtemps réclamé l’amélioration des conditions de travail dans leur établissement, les élèves du lycée Aboul Kacim Ezzayani ont décidé de manifester dans la rue. Ils veulent attirer l’attention des responsables sur l’état lamentable et la vétusté des infrastructures dans un établissement scolaire appartenant au patrimoine des plus anciens lycées du pays. A l’instar du lycée Tarek à Azrou, Mohammed V et Moulay Abdellah à Casablanca ou encore Moulay Youssef à Rabat, ledit lycée est un patrimoine scolaire à protéger.
En dépit des multiples appels des élèves et des professeurs, les responsables ont toujours pratiqué la politique de la sourde oreille ou celle de la solution de fortune à travers quelques interventions à chaque fois qu’il y avait crise à ce sujet. Cette fois-ci, les élèves ont ras-le-bol. La situation est devenue insupportable et les conditions pédagogiques sont devenues inexistantes de l’avis et des élèves et des enseignants. La vétusté des bâtiments, le manque de matériel dans les laboratoires et l’insuffisance des équipements dans les salles ainsi que la dégradation des lieux d’aisances surtout pour les filles sont devenus presque une fatalité pour le lycée Aboul Kacim Ezzayani.
Cependant, la goutte qui a fait déborder le vase est la question des heures supplémentaires qui sont, selon les élèves, un véritable cauchemar surtout pour ceux qui ne peuvent pas les payer. Ceux qui les dispensent, d’après les dires des élèves, offrent des traitements de faveur aux élèves qui ont la possibilité de les payer. Pour eux, c’est un abus flagrant, car il est contre le principe de l’égalité des chances, devenu un slogan creux. Les élèves du plus vieux lycée de la province revendiquent également une bibliothèque en bonne et due forme et non une salle qui est toujours fermée.
Par ailleurs, ils demandent l’ouverture d’une enquête au sujet de la salle couverte, censée servir aux activités sportives et qui est devenue un hangar réservé à la délégation. Au niveau de l’internat, c’est une catastrophe. Les conditions d’hébergement et de restauration sont inhumaines et tous les élèves qui y résident sont acculés à aller manger ailleurs et souffrent en ces temps de froid glacial d’un  grand manque de moyens de chauffage et même de couvertures et de matelas.
Les élèves du lycée Aboul Kacim Ezzayani réclament également des éclaircissements sur le rôle et les fonctions des agents de sécurité recrutés par la délégation. Il est certain que les responsables et devant chaque grogne des élèves, vont doter le lycée de quelques tables et tableaux et peut-être quelques bureaux car dans ce lycée, le prof n’a ni bureau ni chaise. Il est acculé à rester debout durant les heures de cours tel un soldat devant une caserne. Le lycée Aboul Kacim Ezzayani à Khénifra a besoin d’une véritable restructuration et une remise en cause de sa carte pédagogique pour redevenir ce qu’il était au bon vieux temps : un lycée modèle.

KACEM EZZAYANI
Mercredi 14 Décembre 2011

Lu 784 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs