Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inauguration de la Maison de l’argan à Smara




Inauguration de la Maison de l’argan à Smara
Nul ne pouvait imaginer qu’un jour, la province de Smara serait à l’origine d’une quelconque production agro-alimentaire. Et pour cause. Cette ville est située dans la partie méridionale la plus aride des provinces marocaines du Sud, à quelques encablures du désert Lahmada, où la pluviométrie est l’une des plus faibles, sur le plan local et dont la faune  principale était constituée, jusque là,  de l’acacia, connu localement sous le nom de Talh et auquel on attribue plusieurs vertus médicinales et écologiques. Mais de là à financer le lancement d’une coopérative dont l’objectif est la production  et la commercialisation de l’huile d’argan, c’était un défi que les autorités locales n’ont pas hésité à relever.
Tout le monde ignorait que la province de Smara possédait aussi des arganiers s’étendant sur une superficie de 3.000 ha dans les communes rurales de J’Diria et Haouza. C’est pour la valorisation de cette richesse et dans   le cadre du renforcement du tissu socioéconomique que  le gouverneur de la province de Smara a présidé la cérémonie d’inauguration d’une coopérative  au nom de Dar Argan.
Ce projet pour la réalisation duquel une enveloppe de 2,066 millions de dirhams a été débloquée, vise à valoriser la production de l’argan dans la province et à intégrer davantage de femmes dans le tissu économique.
Le projet, fruit  d’un partenariat entre l’Agence du Sud, la province de Smara et l’INDH, comprend l’aménagement et la mise sur pied d’une unité de production, l’acquisition de matériel, d’équipements et de la matière première. Il permettra, dans un premier temps, la création de 15 postes d’emploi dont 11 directs.
Dans une déclaration à cette occasion, le coordinateur provincial de la maison de l’initiative a souligné que ce projet s’inscrit dans le cadre du programme d’économie sociale et de lutte contre la précarité. Il vise la valorisation de l’arganier et ses dérivés et répond à toutes les conditions entrant dans la fabrication de produits agro-alimentaires.
A noter que la Maison de l’initiative, qui est une antenne de l’Agence du Sud,  a participé à la réalisation de plusieurs projets qui visent l’intégration socioéconomique des couches défavorisées. Parmi les réalisations de cette institution, on cite, notamment,  la Maison du couscous de Smara, les coopératives de produits cosmétiques et de parfumerie locale, la fabrique de marbre à partir de la pierre de Smara, entre autres.

Ahmadou El-Katab
Mercredi 3 Avril 2013

Lu 550 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs