Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Imane Oubou, la jeune Marocaine qui a séduit les Etats-Unis

La jolie brunette est également très impliquée dans les missions médicales. Elle a notamment œuvré au Sud Soudan, au Nigeria, en Equateur et au Maroc.




La jeune femme est également très impliquée dans les missions médicales. Elle a notamment œuvré au Sud Soudan, au Nigeria, en Equateur et au Maroc.

Après avoir été couronnée Miss New York et Miss Colorado, la Maroco-Américaine Imane Oubou concourait pour Miss United States. Elle est arrivée à une marche du podium de ce prestigieux concours de beauté qui a eu lieu le week-end dernier à Washington. Dans une déclaration au site «Moroccoworldnews», la jeune femme de 26 ans s’est dite fière de représenter son pays natal. «Je suis très honorée d’avoir représenté mon pays le Maroc dans un des plus prestigieux concours de beauté et je suis fière d’avoir terminé 2ème aux côtés des 54 plus belles femmes des Etats-Unis. J’espère être une inspiration pour les jeunes filles marocaines», a-t-elle précisé. «Toutes les candidates étaient très belles, mais je suis heureuse que mes origines marocaines, mon parcours et mes aspirations m’aient permis de me démarquer et de me positionner dans le top 3. Je ne porte certes pas la couronne mais je sais que j’ai gagné le cœur de beaucoup de gens», a-t-elle ajouté, avant de souligner: «C’est également ma responsabilité en tant que Marocaine résidant aux Etats-Unis de prendre les devants et de promouvoir la diversité culturelle et patrimoniale de mon pays natal, pour changer les stéréotypes sur le Maroc».
Originaire de la région d’Agadir, où elle a vécu jusqu’à l’âge de 15 ans, Imane n’est pas à sa première expérience dans ce domaine. La jolie brunette a déjà réussi deux concours de beauté. Elle a, en effet, remporté la couronne de Miss Colorado en 2012 et un peu plutôt, en mai 2015, celle de Miss New York, Etat où elle vit depuis l’an dernier. Mais il faut dire que la jeune femme ne passe pas son temps à courir les concours de beauté, comme le pensent certains. Hormis sa plastique parfaite, cette reine de Beauté possède, en effet, bien des qualités et sa vraie passion, c’est la science.
Pour ce qui est de ses heures perdues, elle écrit des articles fashion sur  son blog, grâce auquel elle peut partager son style avec le monde entier et donner des conseils de mode. «Hormis les concours de beauté auxquels je participe, je détiens un baccalauréat en biochimie et biologie moléculaire et une maîtrise en génie biomédical. J’ai travaillé pendant deux ans en tant que chercheuse sur la question du cancer, et aujourd’hui, je suis experte en communication scientifique. Je suis également très impliquée dans des missions médicales à travers le monde. J’ai  notamment accompagné le groupe humanitaire “Mission To Heal” au Sud Soudan, au Nigeria et en Equateur. J’ai aussi organisé, en avril 2014, une mission dans mon pays natal, le Maroc où nous avons travaillé avec des hôpitaux de la région du Souss», explique-t-elle dans un entretien accordé à FDM.
S’exprimant sur ses premiers pas dans le monde des concours de beauté, Imane Oubou a fait savoir qu’après avoir achevé ses études supérieures, elle est partie en Allemagne. «C’est à cette époque que j’ai été invitée à plusieurs reprises à participer au concours Miss Colorado.
A cette période, je ne connaissais pas cet univers et j’ai préféré décliner les invitations. Mais ma mère a insisté et m’a encouragée à sauter le pas», précise-t-elle dans ledit entretien. Et d’ajouter : «Après tout, toute expérience est bonne à vivre ! C’est donc grâce à elle, et à son soutien tout au long de cette aventure, que j’ai fait mes premiers pas dans le monde des concours de beauté».
Concernant la relation qu’elle entretient avec son pays natal, Imane explique qu’elle a grandi au Maroc et toute sa famille y est encore. «Je suis donc toujours en contact avec mon pays d’origine. J’essaie d’y retourner aussi souvent que possible, mais avec mon emploi du temps chargé, je ne peux y aller qu’une fois par an», souligne-t-elle. «Je suis fière d’avoir pu y organiser une mission médicale, dans la région du Souss en avril 2014, qui a été un grand succès», conclut la double Miss.

Mehdi Ouassat
Vendredi 10 Juillet 2015

Lu 3714 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs