Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Il y a 36 ans, Oued-Eddahab réintégrait la mère patrie




La récupération de la province de Oued Eddahab, célébrée le 14 août de chaque année, constitue une occasion de revenir sur l'épisode historique saillant marquant la consolidation de l'unité nationale et sur le développement soutenu engagé depuis 36 ans dans cette région.
En célébrant ce glorieux anniversaire, les Marocains se remémorent les significations profondes symbolisées par l'intensité et la solidité des liens historiques unissant le Maroc à son Sahara.
Cette étape historique remonte au 14 août 1979 lorsqu'une délégation composée d'Oulémas, de Chioukhs, de notables originaires des provinces d'Aousserd et de Oued-Eddahab ont remis à feu S.M Hassan II le texte de l'acte d'allégeance exprimant leur indéfectible attachement à leur patrie.
Depuis sa récupération, la province a connu un développement notable dans différents domaines, en témoigne l'évolution du niveau de vie des populations de cette ville, érigée désormais en un centre urbain jouissant de la stabilité.
Au cours des trois dernières années, les réalisations en matière de développement dans cette ville ont été renforcées par d'autres projets lancés dans les secteurs de l'habitat et de la politique urbaine ayant nécessité une enveloppe de 500 millions de DH, dans le but de remédier aux dysfonctionnements et réaliser un développement territorial équilibré, et ce, à travers la mise en œuvre de plusieurs nouveaux programmes dans le cadre de l'approche prospective visant la mise à niveau urbaine.
D'autre part, dans le cadre du développement des infrastructures portuaires, il a été procédé à l'élargissement du nouveau port de Dakhla, eu égard à l'importance que revêt le secteur de la pêche maritime dans le développement économique aux niveaux provincial et régional.
Parallèlement à ces réalisations, cette province a bénéficié du plan Maroc-Vert, avec le développement de l'agriculture intensive des primeurs à la faveur de l'aménagement de périmètres hydro agricoles tendant à optimiser la production agricole et créer des postes d'emploi.
S'agissant du réseau hospitalier, l'hôpital Hassan II a été transformé en un hôpital régional, doté d'une capacité litière de 80 lits, d'équipements de pointes et de cadres médicaux spécialisés.
Depuis la création, il y a 15 ans, de l'académie régionale de formation et d'éducation dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira, le secteur de l'enseignement a enregistré lui aussi un développement aux plans quantitatif et qualitatif comme en témoigne le nombre d'établissements scolaires publics qui s'élève actuellement à 46 accueillant 20.087 élèves, rapporte la MAP.
A la faveur des efforts de développement consentis, la province de Oued-Eddahab est dorénavant dotée d'infrastructures modernes et de structures à la mesure des ambitions qui en font une zone attrayante pour les investissements nationaux et étrangers dans les secteurs du tourisme, de la pêche maritime, de l'élevage camelin et de la culture des primeurs.
De même, cette province qui séduit également les amateurs de sports nationaux et étrangers, accueille des activités sportives nationales et internationales.
La province de Oued Eddahab, qui est en droit d'être fière du saut qualitatif qu'a connue la ville de Dakhla, capitale de la région de Oued-Eddahab Lagouira, dans les domaines économique, de l'urbanisme et social, figure au nombre des grands pôles urbains des provinces du Sud du Royaume.
Sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI, l'œuvre d'édification et le processus de préservation de l'intégrité territoriale se poursuivent dans la ville de Dakhla avec la mobilisation des Marocains de Tanger à Lagouira.

Vendredi 14 Août 2015

Lu 1406 fois


1.Posté par Nourdine le 14/08/2015 20:56
Une annonce de deniere minute du changement dictatoriale du représentant en chef bling bling ,la société anonyme polisario sous traitant de la holding d Alger .....
Mohamed Abdelaziz a annoncé, lors d’une récente réunion du secrétariat général du Polisario, son intention de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête de la direction du Polisario.
Mohamed Abdelaziz ne se représentera pas à la direction du Polisario, lors du 14ème congrès prévu à la fin de l'année à Tindouf. Selon une information, rapportée par le site Sahraoui.Info, le chef du Polisario, atteint d’un cancer du poumon, aurait manifesté ce vœu lors d’une récente réunion préparatoire du prochain congrès.

Mohamed Abdelaziz, qui est vivement contesté par la population sahraouie séquestrée, pourrait céder sa place à son soi-disant «ministre de la Défense», Mohamed Lamine Bouhali.

Ce dernier a d’autant plus de chances de succéder à Mohamed Abdelaziz qu’il a le soutien d’Alger. Seul hic, Bouhali est connu comme étant l’un des radicaux du front séparatiste et son imposition, déjà vue d’un œil inquiet par la population séquestrée, en raison de son passé sanguinaire, pourrait enterrer le processus de règlement politique du différend saharien.    

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs