Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage public à Michael Jackson : 1,6 million d'inscrits




Combien seront-ils exactement à rendre un dernier hommage à Michael Jackson, décédé il y a douze jours? Un responsable de la police de Los Angeles a parlé d’un événement d'envergure mondiale, comparable aux funérailles d'Elvis Presley, qui avaient rassemblé selon lui 75.000 personnes, ou à celles de la princesse Diana, qui en avaient attiré 250.000. Le Staples Center, propriété du groupe AEG, promoteur des concerts que devait donner Michael Jackson à Londres à partir du 13 juillet, est la "petite" salle de 20.000 places choisie pour la seule cérémonie publique officielle dont le programme n’est même pas connu. Seuls 11.000 tickets doivent être distribués gratuitement. 1,6 million de personnes se sont inscrites sur internet pour en bénéficier. Le tirage au sort a lieu dimanche. Les gagnants du tirage au sort devaient être informés dans la journée. Chaque gagnant se verra attribuer deux places. Et la cérémonie publique d'hommage à la pop star aura lieu demain à Los Angeles.  A ces 11.000 tickets, s’ajouteront 6.500 places pour suivre l'hommage sur écran géant, dans une salle proche, le Nokia Theater. Insuffisant. Les autorités locales ont exhorté vendredi les fans de Michael Jackson à ne pas se rendre à la cérémonie sans billet. La crainte de la police de Los Angeles : que des hordes de fans envahissent la ville.
Pour tenter de faire partager au plus grand nombre cette cérémonie d’hommage, le signal vidéo sera gratuitement mis à disposition des télévisions souhaitant la retransmettre, aux Etats-Unis et partout ailleurs. Des centaines de millions de personnes dans le monde pourraient ainsi se retrouver devant leur petit écran.

Stevie Wonder, tribute to Bambi
Stevie Wonder ne fait jamais les choses comme tout le monde. En pleine conférence de presse, quelques heures avant son spectacle qui devait lancer les festivités du 30e anniversaire Festival de jazz de Montréal et inaugurer la Place des festivals, l'artiste américain de 59 ans s'est installé au piano noir, construisant progressivement une musique proche du jazz. Puis il s'est mis à chanter, tout doucement, son grand succès I Just Called To Say I Love You dont le refrain s'est transformé en un témoignage d'amour et de respect envers son ami disparu, Michael Jackson. Faisant référence à d'autres grands disparus comme John Lennon, Marvin Gaye et Bob Marley, il a rappelé que même si on aime profondément la vie, personne ne vit éternellement. «On peut juste faire son possible pour soi-même et pour ceux qu'on aime et, à ce chapitre, je pense que Michael a fait du bon travail.»


Source : Europe 1
Lundi 6 Juillet 2009

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs