Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage du Festival italo-marocain de Trévise à Mohamed Khouyi




Un vibrant hommage a été rendu à l’acteur marocain Mohamed Khouyi, lors de la 4e édition du Festival italo-marocain qui s’est déroulé dans la région de Vénétie du 27 avril au 1er mai.
L’acteur s'est dit "très fier" de recevoir cet hommage qui "s'adresse également à tous les cinéastes, acteurs, comédiens et réalisateurs marocains’’. "Je suis très heureux de voir les organisateurs de ce Festival programmer la projection de films marocains primés lors de divers Festivals’’, a-t-il déclaré à la MAP, en se félicitant de leur volonté "d’organiser, probablement à partir de l’année prochaine à Trévise, un festival dédié au cinéma arabe’’.
"Ce projet d’organiser un festival pour faire connaître la production cinématographique arabe auprès d’un public étranger et auprès des communautés d'origine arabe installées en Italie a été chaleureusement accueilli", a ajouté M. Khouyi, soulignant l’intérêt que revêt la culture en général et le septième art en particulier "dans l’immunisation des jeunes contre certains phénomènes nuisibles pour leur avenir et pour la société".
Une telle initiative pourrait offrir l'occasion pour des rencontres entre des professionnels du cinéma arabes et servirait à jeter les ponts avec les migrants arabes résidant dans la péninsule en vue de renforcer les liens avec leurs pays d’origine, a-t-il estimé.
Dans son témoignage, le directeur artistique du festival, le comédien Bachir Ouakine, n'a pas tari d'éloges à l'égard de l’acteur marocain qu’il a qualifié de "l'une des figures du 7e art marocain’’, mettant notamment en exergue les qualités humaines et professionnelles de Khouyi.
M. Ouakine s’est également félicité que cette 4e édition du Festival italo-marocain ait réservé une bonne place à la projection de longs métrages marocains en présence d'un grand nombre de professionnels du cinéma marocain.
"La projection de ces films a pour principal objectif d’attirer l’attention des Italiens sur la réalité marocaine et la créativité des professionnels marocains. Il est également question de vanter les richesses naturelles du Royaume auprès d’un large public et d’attirer des investisseurs sachant que le Maroc possède des studios cinématographiques de haut niveau international", a-t-il fait observer.
Le comédien marocain s’est en outre réjoui du projet visant à consacrer un festival aux films arabes primés lors de différentes manifestations cinématographiques, lequel pourrait avoir lieu l’année prochaine à Trévise.
Les longs métrages marocains "Courte vie" du réalisateur Adil El Fadili, "Sottovoce" de Kamal Kamal, "Pégase" de Mohamed Mouftakir et "RAJA" de Mohamed Jouhari ont été projetés à l'occasion de ce festival.

Libé
Lundi 2 Mai 2016

Lu 347 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs