Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Haro sur le tabagisme passif !

La Fondation Lalla Salma lance une campagne de sensibilisation




Haro sur le tabagisme passif !
Un monde sans tabac? Une utopie. Alors contentons-nous d’une seule journée loin de toute fumée nocive ce 31 mai. Encore faut-il respecter cette recommandation. Mais c’est loin d’être le cas. Toutes les mises en garde et les sensibilisations contre les dangers de ce fléau sont qualifiées par d’aucuns comme de simples discours moralisateurs ringards. Il faut rester dans l’air du temps en se délectant de ces «plaisirs» morbides. Et pour cause, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Le tabagisme entraînera alors plus de décès à travers le monde que le sida, la tuberculose, la mortalité maternelle, les accidents de circulation, les suicides et les homicides combinés...Une réalité qui fait froid dans le dos et n’épargne malheureusement pas le Maroc. En effet, les chiffres parlent de quelque 3,1 millions de fumeurs, soit 10% de la population totale. La Fondation Lalla Salma pour la prévention et le traitement des cancers, très dynamique sur le terrain, vient de lancer une campagne de communication de lutte contre le tabagisme, et ce du 23 mai au 8 juin. «Le droit de ne pas fumer» est le thème choisi pour cette campagne qui tend avant tout à sensibiliser les citoyens à la dangerosité du tabagisme, passif auquel 41% de la population est exposé. Pour ce, la Fondation a mis à contribution l’ensemble des médias (TV, radio, presse écrite) qui diffuseront des spots de sensibilisation. Par ailleurs, des affiches seront placardées dans tous les centres de santé, dans les établissements scolaires et publics ainsi que dans les entreprises participant au programme «Entreprises sans tabac» lancé par la Fondation Lalla Salma.
Nul besoin de rappeler que si la cigarette est extrêmement nocive pour le fumeur, elle l’est davantage pour le non fumeur. Et pour cause, la fumée à laquelle il se trouve exposé, contient plus de 4000 substances chimiques telles que la nicotine, le monoxyde de carbone, les substances cancérogènes… C’est ainsi que le tabagisme passif aggrave les pathologies existantes chez ces « inhalateurs de fumée malgré eux » et en crée de nouvelles. 
Aussi les scientifiques, mettent –ils en garde contre la fréquence accrue des rhinopharyngites et des otites chez les enfants et le risque accru de crises d’asthme et d’infections respiratoires comme la bronchite. Il en est de même du risque accru de mort subite du nourrisson. Chez les adultes, une augmentation de 50% du risque de crise cardiaque est à déplorer parmi les fumeurs passifs et de 25% du risque de développer un cancer de poumon si le conjoint fume. Quant au risque d’accident vasculaire, il pourrait augmenter de 50%. Autant de dangers qui devraient normalement amener plus d’un à écraser la cigarette qu’il tient entre les doigts .

Nezha Mounir
Vendredi 30 Mai 2014

Lu 866 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs