Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Haro sur le mauvais usage des médicaments en psychiatrie




Haro sur le mauvais usage  des médicaments en psychiatrie
"La lutte contre le mauvais usage des médicaments utilisés en psychiatrie et santé mentale" a été, dernièrement, au centre d'une rencontre organisée à la Chambre de commerce, d'industrie, et de services (CCIS) de Marrakech à l'initiative du Syndicat des pharmaciens unis.
L'organisation de cette journée d'étude s'inscrit dans le cadre de l'interaction avec les débats suscités par l'addiction aux psychotropes en rapport avec l'augmentation du taux de criminalité et de violence dans la société, indiquent les initiateurs de cette rencontre. 
Les participants à cette rencontre, dont des représentants du ministère de la Santé, de la Sûreté nationale, des acteurs associatifs et des pharmaciens, ont relevé le rôle important que joue la société civile dans le cadre des campagnes de sensibilisation, visant à lutter contre les risques du mauvais usage des médicaments utilisés pour le traitement des maladies psychiatriques.
Les intervenants ont, en outre, appelé à la création de davantage de structures dédiées à l'addictologie, dont le nombre actuel reste inférieur par rapport aux besoins.
Le chef du service préfectoral de la police judiciaire à Marrakech, Mohcine Mekouar, a abordé dans son intervention les risques liés au mauvais usage des médicaments psychiatriques, ses conséquences ainsi que les différentes mesures préventives prises par les services sécuritaires de la ville pour lutter contre ce phénomène.
La spécialiste au sein du Centre d'addictologie de Marrakech, Sanaa Bouaouda, a présenté un bref aperçu sur cette structure de prise en charge médico-psychologique des usagers de drogues, son bilan d'action et sa stratégie ainsi que les différentes prestations fournies aux patients. 
Le Dr. Reddouane Ouaaziz a, pour sa part, présenté les lois régissant le secteur de la vente des médicaments psychiatriques ainsi que le rôle de la Direction des médicaments et de la pharmacie, relevant du ministère de la Santé, relatif au contrôle de la distribution, du stockage et vente des médicaments par les pharmacies.
Les autres intervenants ont mis l'accent sur la nécessité d'actualiser et de regrouper les différentes lois régissant la vente des médicaments psychiatriques dans un seul texte global et détaillé.

Vendredi 13 Juin 2014

Lu 1533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs