Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Halte au mariage des mineures





L’USFP s’insurge contre l’adoption par la majorité d’une disposition légalisant le viol des enfants



L’USFP s’est insurgé, au cours de cette semaine, contre l’adoption par  la majorité parlementaire à la Chambre des représentants d’un amendement de l’article 16 du Code de la famille concernant la reconnaissance du mariage coutumier. Lequel article (4ème alinéa) dans sa version originelle datée du 3 février 2004 stipule que: « L’action en reconnaissance de mariage est recevable pendant une période transitoire ne dépassant pas cinq ans, à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente loi ». A l’issue de son amendement adopté, cette période transitoire est passée de cinq à 15 ans.
Pour le parti de la Rose, cette nouvelle disposition n’est en fait qu’une manière déguisée de légaliser et de pérenniser le mariage des mineures.  
« Le Groupe socialiste a refusé cette disposition législative, considérant que la persistance du mariage conclu en grande partie par la Fatiha, contredit l’esprit du premier alinéa de l’article 16 qui dispose que le document portant acte de mariage en constitue le moyen de preuve, et ce pour justement mettre fin au mariage des mineures», a assuré un édito publié ce jeudi sur les colonnes d’Al Ittihad Al Ichtiraki. Et de tancer « En un mot, et loin de toute lecture interprétative abusive, cette  prorogation de délai est une sorte de feu vert donné à la pérennisation du mariage conclu par la Fatiha et un indicateur du caractère rétrograde du gouvernement actuel (…). Ce gouvernement et sa majorité ne savent-ils pas que cet amendement nuit à l’image du Maroc qui a approuvé plusieurs conventions internationales ? ».
La députée membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Aicha Lakhmass, a critiqué vertement cette nouvelle disposition, affirmant devant le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, lors de la séance plénière à la première Chambre, qu’en l’ayant  soumise à l’adoption, le gouvernement légalise le viol.
Elle a également accusé ce dernier de vouloir consacrer cette réalité en affirmant qu’«au lieu de traduire en justice les violeurs de nos petites filles, le gouvernement préfère les récompenser en appelant à la légalisation de ce genre de mariage, ce qui constitue une grave violation de la loi ».
Le nombre des mariages de mineures conclus, précise-t-on,  ne cesse de croître et les chiffres avancés par le dernier recensement réalisé par le Haut commissariat au plan sont alarmants. Il a été, en effet, enregistré plus de 102.000 mariages de filles mineures entre 2004 et 2014.


 

Par ailleurs, la Fondation Ytto qui avait organisé une caravane contre les mariages des mineures dans les régions de Zagora et Tinghir, a tiré la sonnette d’alarme  sur la gravité de ce terrible fléau. Elle a affirmé dans une étude sur ce sujet  que 83% des femmes des douars ciblés se sont mariées avant l'âge de 18 ans. Quant au livret de famille, il n’existe même pas dans 85% des cas et 91% des mariages sont coutumiers et non authentifiés.  Selon la Fondation, de nombreux malaises d'ordre gynécologique ont également été constatés chez ces femmes. Notamment chez celles qui sont âgées de 12, 13 ou 14 ans et qui sont  tombées enceintes dès leur puberté ainsi que parmi celles qui souffrent de violences sexuelles.
 

T. Mourad
Samedi 26 Décembre 2015

Lu 1345 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs