Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hajar Adnane : «Je ne peux accepter d'être monopolisée»




Hajar Adnane que les téléspectateurs attendaient dans une nouvelle série de "Dar el warata", n'a pas été au rendez-vous tout simplement parce que cette nouvelle série n'a pas eu lieu. Pourtant, Hajar n'avait jamais fait du cinéma ou de la télévision auparavant. Elle était connue comme chanteuse très talentueuse et une candidate de Star Academy Maghreb qu'elle avait remporté haut la main.
Cette consécration lui avait ouvert la voie de la célébrité malgré des problèmes avec la chaîne Nessma qui voulait la monopoliser, chose que cette jeune chanteuse refuse catégoriquement.
Malgré tout, elle n'oublie pas de rendre hommage à la chaîne du  Maghreb qui lui a permis d'être célèbre non seulement au Maroc mais également dans les pays du Maghreb, en Europe et dans quelques pays arabes. De même, elle n'oublie pas de saluer l'équipe de "Dar el warata" qui l'avait rassurée parce qu'elle appréhendait le rôle. Mais finalement, tout s'est bien passé et elle a pu tirer son épingle du jeu.
L’artiste s'apprête à lancer un nouvel album de 5 à 6 chansons qui comprend, entre autres, de vieilles chansons maghrébines. Cet album devrait sortir dans quelques semaines surtout que Hajar tient à peaufiner son travail et, par la même occasion, à honorer ses rendez-vous à l'étranger.
Récemment, elle a pris part à une soirée à Paris organisée à l'attention de la communauté maghrébine qui a marqué une grande présence lors de la soirée qui a connu aussi la participation d'autres chanteurs marocains.
Hajar entend rester libre et ne veut nullement passer pour quelqu’un que la maison de production manipule à sa guise. "Je suis chanteuse et non un objet artistique", tient-elle à souligner.
C'est ce qui explique son refus des propositions nombreuses de la part des sociétés de production qui aident pourtant à la promotion des artistes.
"Moi, je ne l'entends pas de cette oreille. Si j'ai refusé d'être monopolisée par "Nessma", il n'y a pas de raisons que je l'accepte d'autres producteurs".
La dernière proposition est celle du chargé d'affaires de Saber Robai qui lui avait proposé de la produire, mais elle a refusé car les conditions sont toujours les mêmes.
"J'ai décliné cette proposition et c'est Hasna Zalagh qui en a profité", explique Hajar Adnane qui tente tant bien que mal de partager son temps entre la chanson et son travail dans une banque.
En tout cas, Hajar a encore du temps. On peut dire qu'elle a réussi l'essentiel en se faisant connaître. Pour le moment, elle ne semble pas pressée.   

Libé
Samedi 24 Septembre 2011

Lu 488 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs