Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki appelle l’UE à mettre en place un partenariat solidaire avec le Maroc

Nouvelle impulsion à la coopération parlementaire avec la Banque mondiale




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a appelé, mardi à Rabat, à la révision de la politique de voisinage lancée depuis plus de 10 ans, dans le but de mettre en place un partenariat solidaire maroco-européen.
Lors d'une réunion avec les membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne (UE), dont la 8ème réunion s’est tenue les 18 et 19 avril à Rabat, il a indiqué que  «le Maroc d’aujourd’hui n’est pas le Maroc d’hier» et que «l’environnement régional et international a connu des mutations accélérées», mettant l’accent sur les acquis démocratiques et le développement importants réalisés dans le Royaume, sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI.
Habib El Malki a souligné, dans ce sens, la profondeur des relations maroco-européennes, qui revêtent un caractère stratégique, mettant en exergue les conditions particulières et l’instabilité qui sévit, notamment, dans le pourtour méditerranéen, indique un communiqué de la Chambre des représentants.
Dans ce cadre, il a souligné l’importance de l’institutionnalisation d’un dialogue tripartite entre l’Europe, l’Afrique et le monde arabe, en vue de débattre des défis communs et trouver les solutions adéquates aux problèmes auxquels est confrontée la région.
Pour sa part, la coprésidente de la Commission parlementaire mixte Maroc- UE, Ines Ayala Sender, a mis en exergue l’importance stratégique des relations maroco-européennes, affirmant que cette commission constitue un mécanisme de l’action commune entre les deux parties et un espace de dialogue et d'échange de visions sur les questions d'intérêt commun.
Elle a félicité le Maroc à l’occasion de son retour au sein de l'Union africaine (UA), ajoutant que l’UE poursuit avec un grand intérêt les efforts déployés par le Royaume dans plusieurs domaines, dont la lutte contre l’extrémisme et la gestion de l’immigration illégale et souligné la nécessité d’échanger les expériences et de partager les expertises accumulées par les deux parties.
Le même jour, le président de la Chambre des représentants a tenu une réunion avec le vice-président de la BM pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), Hafez Ghanem, au cours de laquelle il a fait part de sa détermination à donner une nouvelle impulsion à la coopération entre cette institution parlementaire et la Banque mondiale (BM).
Après avoir affirmé que le projet de soutien technique dont bénéficie la Chambre des représentants reflète le bon niveau des relations entre le Maroc et cette institution bancaire, il a mis en exergue les bons résultats de l’économie marocaine lors des dernières années, ainsi que les efforts déployés par le Royaume pour promouvoir les investissements, diversifier la production, endiguer la précarité, lutter contre la pauvreté, réaliser le développement durable et s’ouvrir sur les marchés extérieurs.
Le Maroc se penche actuellement sur l’amélioration de sa capacité industrielle et le développement des programmes d’éducation et de formation, afin de les harmoniser avec le marché du travail et lutter contre le chômage, a-t-il souligné.
De son côté, Hafez Ghanem, qui effectue une visite au Maroc à la tête d’une importante délégation, a salué la coopération entre la BM et le Parlement marocain, surtout avec la multiplication des rôles confiés aux institutions législatives en matière de développement économique de par le monde, exprimant sa volonté de consolider ces liens et de les élargir à plusieurs domaines.
Il a également mis en avant les grands moyens à même d’assurer un décollage économique du Maroc, notant le rôle important de l’éducation et de l’enseignement dans le développement des ressources humaines et la compétitivité économique entre les pays.
Le président de la Chambre des représentants s’est, par ailleurs, entretenu, le même jour à Rabat, avec une délégation du Conseil des affaires administratives de la justice au Sultanat d’Oman qui effectue actuellement une visite au Maroc.
Lors de cette entrevue, Habib El Malki a rappelé le caractère fraternel et historique des relations qui lient le Royaume du Maroc et le Sultanat d’Oman, mettant en avant les traits communs entre les deux pays et peuples frères, aussi bien sur le plan de la doctrine qu’au niveau des ressemblances politiques et d’ouverture des deux pays sur leur environnement régional et international, indique un communiqué de la Chambre des représentants.
Il a relevé, dans ce sens, que le Sultanat d’Oman se distingue par son ouverture économique sur le monde extérieur, mettant l’accent sur la solidité des systèmes financier et bancaire dans ce pays et la stabilité et la sécurité dont jouit le Sultanat.
Dans le domaine parlementaire, il a soiligné que les relations entre la Chambre des représentants et le Conseil de la Choura du Sultanat d’Oman sont basées sur la coopération et le respect mutuel. Le président de la Chambre des représentants a adressé à cet égard une invitation au président du Conseil de la Choura pour effectuer une visite de travail dans le Royaume.
Par ailleurs, il a présenté aux membres de la délégation d’Oman un aperçu sur les attributions dévolues à la Chambre des représentants et la relation de cette dernière avec certaines institutions constitutionnelles dans le Royaume, notamment la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.
Pour leur part, les membres de la délégation du Conseil des affaires administratives de la justice au Sultanat d’Oman ont souligné que cette visite leur offre une occasion de tirer profit de l’expérience marocaine dans le domaine judiciaire.
Ils se sont félicités par la même occasion de la qualité des relations ancestrales et renouvelées liant le Sultanat d’Oman et le Maroc, ainsi que de l’évolution que connaît le Royaume dans divers domaines, notamment judiciaire.
De même, les membres de la délégation d’Oman ont passé en revue certains aspects de la coopération judiciaire entre leur pays et le Maroc, notamment la convention signée entre les deux pays en 2011.

Jeudi 20 Avril 2017

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs