Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki, à propos de la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport : “Il faut mettre en œuvre une stratégie globale pour lutter contre l’économie de rente”




Habib El Malki, à propos de la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport : “Il faut mettre en œuvre une stratégie globale pour lutter contre l’économie de rente”
La liste des bénéficiaires des agréments des transports relève désormais du secret de Polichinelle. De par la fièvre médiatique qu’elle aura suscitée, l’on serait en droit de se demander s’il s’agit d’une fin en soi. Habib El Malki, en homme politique et universitaire averti, estime à ce propos que « la publication de cette liste est un premier pas mais qui reste insuffisant pour jeter les bases d’une bonne gouvernance. Cette opération ne pourrait absolument pas être une fin en soi».
Dans une déclaration à «Libé», Habib El Malki, membre du Bureau politique de l’USFP, explique qu’il ne suffit pas de rendre publics les noms des bénéficiaires de ces agréments pour éradiquer le phénomène de l’économie de rente. Et le président du Centre marocain de conjoncture d’ajouter : «La publication de cette liste est une opération qui doit être complétée par une vision globale définissant les mécanismes de correction pour une plus grande transparence ».
L’USFP a toujours lutté pour l’abolition de ces privilèges qui ont fait des fortunes et des richesses au sein d’une classe qui n’est souvent pas dans le besoin. « L’économie de rente est intimement liée à la politique de rente. Ces pratiques qui datent doivent obéir à l’avenir à des critères plus rationnels combinant l’économique et le social», explique Habib El Malki.
Il faut donc mettre en œuvre une stratégie globale pour lutter contre ce phénomène. Par conséquent, la lutte contre ces privilèges indus doit se faire non seulement dans le secteur des transports mais s’étendre à d’autres domaines comme  l’exploitation des sables, la pêche  hauturière ou encore les carrières.
Selon le membre du Bureau politique de l’USFP, «l’économie de rente n’est que l’expression de cadeaux distribués dans des  moments particuliers n’obéissant à aucune rationalité. Sinon d’élargir la base sociale du système». Il est certain  qu’elle a élargi également le fossé entre les riches et les pauvres, d’où les malaises de l’économie et de la société.

KAMAL MOUNTASSIR
Samedi 3 Mars 2012

Lu 1037 fois


1.Posté par le marocain le 03/03/2012 15:45
C'est une initiative de la part du Gouvernement de M.Benkiran et son équipe.Depuis longtemps il y avait un certain journaliste qui avait dénoncé ces graves gratitudes(donation)Comme il y a des lobbys dans tous les secteurs de la vie,il y a une complicité flagrantes de la part des ex-responsables.
Un ex-Ministre de l'intérieur pour avoir des renseignements contre des personnes influentes est obligé de mettre en exécution.(des faveurs en accordant des agréments de cars;de grands taxis et petits taxis,des agréments d'exploitations de carrières de sable de pierres (caillasses)le marbre,la pêche en haute mer.
Entre temps,le citoyen ayant combattu le colonialisme,des ex militaires des FAR de la Gendarmerie,de la Police des FA,se trouvent dans des conditions de vie lamentables.
Il faut dire que le Maroc a fait un virage à 180° et doit nettoyer comme on dit "le secteur".
Sur la première page du journal Al massae,on voit les bénéficiaires.Des honorables personnalités,qui parlent et critiquent leur Pays.
Ainsi,une femme sahraouie qui a été dédommagée de je ne sais quoi,se trouve sur la liste.Un proche du grand mercenaire est aussi bénéficiaire.Un autre qui était ministre de la fantoche république a bénéficié lui aussi de cette faveur(car)Quant aux ex prisonniers du polisario,ils mesurent doucement de l'indéférence de certains responsables.
Maintenant,le Gouvernement doit agir et réagir dans l'immédiat pour mettre de l'ordre dans ce grand Pays.

2.Posté par Alaoui yazidi M''''''''''''hamed le 03/03/2012 16:24

Tous contre la rente scélérate

Et si on octroyait des agréments de transport ( petits taxis et grands taxis par exemple )à nos diplômés, il n’y aurait plus de chômage au Maroc; aux communes rurales nécessiteuses qui ne vivent que de leur part de la TVA; aux clubs de foot pour développer le professionnalisme; aux associations qui luttent contre la précarité sociale, la délinquance des enfants de la rue, et, j’en passe!
Ceci dit, je suis persuadé qu’on peut faire de l’agrément, un levier efficace de lutte contre la pauvreté et la paupérisation dans notre cher pays.Pour ce faire , il faut substituer à la place de l’agrément « scélérat, » » l’agrément citoyen ».En d’autre termes, il faut faire de l’agrément un mécanisme de redistribution des richesses du pays, et non un outil d’inégalité sociale.
Si seulement ces "agrémentés " déclaraient au fisc les agréments qu'ils louent à coup des millions par mois.C'est l'évasion fiscale par excellence; avec tout ce qu'elle génère comme manque à gagner pour l'Etat.
La mise en place d'une stratégie de lutte contre cette gangrène, cette expression de corruption, impose au préalable, la mobilisation de toutes les forces citoyennes du pays.La responsabilité incombe au premier lieu au chef de l'Etat, en sa qualité de commandeur des croyants .Car , c'est bien l'institution monarchique qui entretient cette forme pathologique de privilèges.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs