Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Guelmim officiellement déclarée zone sinistrée

Le mauvais temps continue à faire des ravages




Guelmim officiellement déclarée zone sinistrée
D’importantes averses orageuses ont touché hier, dimanche, plusieurs régions du Maroc, a relevé la Direction de la météorologie nationale (DMN). 
Dans un bulletin spécial, la Météorologie nationale a indiqué que le cumul des précipitations a atteint 30 à 50 millimètres, entre 9h et 24h. En l’occurrence dans les zones d’El Jadida, Safi, Sidi Bennour, Youssoufia, Rhamna, Kénitra, Rabat, Salé, Skhirat-Témara, Mohammedia, Casablanca, Ben Slimane et Khénifra.
Par contre, a précisé la DMN, le cumul des précipitations devait atteindre 70 à 80 millimètres, dans d’autres régions du Maroc, notamment à Sidi Bennour, Rhamna et dans la partie sud d’El jadida.
La situation a été plus modérée à Settat, Sidi Kacem, Sidi Slimane, Nouaceur, Taounate, Ouazzane, Azilal, Beni Mellal, Khouribga, Kelaat Sraghna et Essaouira.
Il faut toutefois constater que les fortes précipitations de ces derniers jours n’ont cessé de causer des dégâts à travers le pays. C’est ce qui s’est produit à Guelmin où d’importants dégâts ont été constatés, après les pluies qui se sont abattues vendredi sur la région.
Celles-ci ont endommagé de nombreuses infrastructures et provoqué le débordement des oueds de la région et des environs, entraînant ainsi l'isolement de la région et, de fait, une situation de catastrophe telle que les autorités de la province en sont venues à la déclarer « zone sinistrée ».
En effet, la wilaya de la région de Guelmim-Smara explique, dans un communiqué, qu’elle déclare cette zone sinistrée, suite aux dégâts provoqués par ces précipitations exceptionnelles et en raison de l'isolement de  province qu’elles ont occasionné.
Il est à souligner que les autorités provinciales avaient indiqué dans un communiqué antérieur que de fortes précipitations tombées, un peu plus tôt, avaient provoqué, outre d’importants dégâts matériels, des crues des oueds voisins dont les eaux ont inondé plusieurs quartiers dans la municipalité de Bouizakarne, 40 kilomètres au nord de Guelmim.
Dans le même temps, la crue de l’oued Oum Laâchar qui traverse la ville avait emporté la digue devant protéger cette cité provoquant ainsi d’importants dégâts dans les quartiers sud de la ville et isolant les quartiers comme Hay Rahma, Moulay Youssouf, Gramiz, Amhairich et le quartier industriel.  
Selon la même source, les eaux ont également coupé  la RN 12 et la RN menant respectivement à Sidi Ifni et en direction de Tan Tan. 
D’autres communes relevant de la province n’ont pas également été épargnés puisque les centres de ces communes et les douars adjacents sont désormais coupés du reste de la province et du monde. 
Comme d’habitude, il a fallu qu’il y ait mort d’hommes et des dégâts importants pour  que le gouvernement daigne enfin bouger. Ce, grâce aux instructions Royales.
En effet, comme l’a souligné une dépêche de la MAP, une délégation du ministère de l’Intérieur, conduite par Mohamed Hassad, s’est rendue vendredi soir dans deux régions lourdement frappées par les inondations : Guelmim-Smara et Souss-Massa-Draâ, sur instructions de S.M le Roi Mohammed VI, en vue de « coordonner les dispositions nécessaires pour assurer la protection des populations et de leurs biens ».
Guelmin-Smara et Souss-Massa-Draâ ne sont pas les seules régions touchées par les précipitations. Essaouira a également été frappée par de  fortes pluies. Ce qui a poussé les autorités de la ville à renforcer le  dispositif d'assainissement liquide de la cité des alizés, à déployer des stations de pompages tractables dans certains points névralgiques (hôpital provincial Sidi Mohammed Ben Abdellah, quartier industriel et principales artères de la ville), et mobiliser des camions d'hydro-curage pour dégager les canalisations et assurer une gestion optimale des eaux pluviales.
Notons, par ailleurs, que la moyenne des pluies qui se sont abattues sur la région  de Gharb-Chrarda-Beni Hssen  jusqu'à vendredi à 06h00, a atteint 247 mm, établissant un nouveau record jamais égalé depuis trente ans, selon l'Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG).
Selon les prévisions établies par la Météorologie nationale, des pluies éparses sont attendues dans la journée de lundi sur le littoral atlantique entre Essaouira et Tan Tan, le Souss ainsi que l'Atlas et ses plaines ouest voisines et probablement par endroits sur les plaines atlantiques Nord, rapporte l’agence Map. Tout comme sur le Rif, le littoral méditerranéen et le Nord de l'Oriental.
Les reliefs du Haut et du Moyen Atlas dépassant 1800m devaient enregistrer des chutes de neige.
Durant cette journée de lundi, plusieurs villes  enregistreront des températures de l’ordre de 8 à 20 degrés Celsius. En l’occurrence à Oujda (9 à 18), Tétouan (11 et 17), Tanger (09 et 16), Kénitra (11 et 19), Rabat (10 et 19), Casablanca (13 et 20), Marrakech ( 11 et 15), Agadir (12 et 20), Fès (08 et 19), Meknès (08 et 18), Essaouira (15 et 17) et Laâyoune (17 et 21), entre autres. 

Alain Bouithy et Ahmadou El Katab
Lundi 1 Décembre 2014

Lu 6899 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs