Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Guelmim compte ses morts

Le président de la commune impute la responsabilité des pertes humaines au wali et au département de Rabbah




Guelmim compte ses morts
«La catastrophe n’aurait pas dû avoir lieu si le wali était intervenu à temps». Les propos d’Abdelwahab Belfkih, président de la commune de Guelmim, sont on ne peut plus explicites. Il impute la responsabilité des pertes humaines enregistrées lors des intempéries «exceptionnelles» qui ont touché la province ce week-end à Mohamed Ali El Admi, wali de la région de Guelmim-Smara et au  représentant du ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique.
D’après lui, l’obstination de ces deux officiels à ne pas prendre  les mesures  nécessaires est la première cause de la hausse du nombre de victimes.  En effet, Guelmim a été la ville où on a déploré le plus grand nombre de pertes humaines. 24 personnes y ont été emportées par les crues des oueds, dont une fillette de neuf ans qui a été entraînée par la crue de l’oued Tamsourt. Un bilan qui est appelé à s’alourdir vu le nombre de portés disparus estimé à 24 personnes. Selon le ministère de l'Intérieur, il s’agirait de 14 occupants de trois «grands taxis» qui ont disparu depuis la crue de l'oued Talmaadart et 10 dans celle de l'oued Tamsourt. 
Un bilan humain lourd qui s’ajoute à d’importants dégâts matériels.  En effet, des centaines de maisons ont été totalement ou partiellement détruites, tandis qu'une centaine de routes et de ponts  ont été coupés ou emportés.
« J’ai contacté le wali la nuit de vendredi vers 2h00 du matin mais il n’a pas jugé utile de répondre à mes appels. Un scénario qui va se répéter le vendredi et le samedi », nous a déclaré Abdelwahab Belfkih avant de poursuivre : «Pire, le wali n’a pas jugé non plus utile de sortir de son bureau et de constater sur place les dégâts et les pertes humaines durant la journée de la catastrophe. Un entêtement qui perdure malgré la publication du communiqué Royal ». 
Mais, il n’y a pas que le wali qui est à blâmer, le délégué régional du ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique l’est également. « J’ai déjà adressé des centaines de lettres à ce  responsable ainsi qu’au ministre de tutelle afin de procéder à des travaux d’entretien et de restauration des infrastructures routières mais en vain», nous a-t-il affirmé.     
Le président de la commune ne mâche pas ses mots. Selon lui, ce drame aurait dû être évité. D’autant qu’il a tiré la sonnette d’alarme des mois auparavant. En fait, le 9 septembre dernier, il avait adressé une lettre au délégué de l’Agence du bassin hydraulique de Souss-Massa-Drâa  demandant la mise en œuvre de mesures préventives afin de protéger la ville des inondations. A ce propos, il a sollicité la mise en place d’un système d'alerte  préventif et d’outils de mesure du débit des oueds de la région. 
Pour Abdelwahab Belfkih, le bilan aurait pu être encore plus lourd, n’eût été l’intervention des Forces Armées Royales (FAR). « Heureusement, que les hélicoptères des FAR ont été déployés à temps. Sinon, le drame aura été pire », a-t-il lancé. En effet, les interventions terrestres et aériennes effectuées en temps opportun par les équipes de secours ont permis le sauvetage de 200 personnes en situation de danger, dont 40 prises au piège dans la région de Ouaâroune (sud Guelmim) qui ont été évacuées par les hélicoptères déployés pour la circonstance par les FAR et la Gendarmerie Royale.   

Hassan Bentaleb
Mardi 25 Novembre 2014

Lu 1419 fois


1.Posté par BEGUE le 25/11/2014 17:12
BON COURAGE AUX SAUVETEURS ET AUX VICTIMES .......

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs