Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Groupe majeur de la musique amazighe : Oudaden en tournée en France




Après sa prestation ce week-end au Festival Xiru à Gotein-Libarrenx, au Pays basque, le groupe Oudaden sera en concert à l’Institut du monde arabe et en tournée française... Pays basque, Roubaix, Paris et Bordeaux les 5, 6 et 8 avril au rythme de la musique du Souss...
Les magiciens de la musique amazighe se produiront dans plusieurs salles prestigieuses : la Condition publique à Roubaix (le 5 avril), l'Institut du monde arabe à Paris (le 6 avril) et le Rocher de Palmer à Bordeaux (le 8 avril).
Ce n'est pas la première fois qu'Oudaden se produit en France. Parmi les prestigieuses manifestations auxquelles il a participé, on peut citer : le Babel Med music à Marseille, le Festival musiques métisses d'Angoulême et plus récemment, en octobre dernier, le Festival Villes des musiques du monde en Ile-de-France lors duquel il a joué à guichet fermé.
Cette série de concerts est pour Oudaden  l'occasion non seulement de jouer dans des régions, au nord et au sud-ouest de la France, que le groupe ne connaît pas mais aussi de monter pour la première fois sur la scène de salles connues pour la qualité de leur programmation artistique.
Par ailleurs, son passage à Paris le 6 avril dans cette salle emblématique qu'est l'Institut du monde arabe est vécu par le groupe comme une consécration de sa carrière. Gage incontestable de la qualité de leur travail et une belle récompense pour ces artistes qui se sont toujours battus pour porter haut les couleurs de la culture amazighe et de la diversité culturelle de leur pays.
Formé en 1978, le groupe Oudaden, dont le nom rappelle les fiers mouflons de l'Atlas, poursuit en cette année 2012 une carrière internationale qui l’a déjà emmené sur les plus grandes scènes mondiales : Bercy (France), Rainforest Festival (Malaisie), Sauti Busara Festival (Zanzibar), Festival au désert (Mali),  Festival Sfinks (Belgique), Mercado Cultural (Brésil), etc.
Chacun de ses concerts reste unique. Se laissant porter par l'ambiance générale de la salle, le leader du groupe, Abdellah El Foua, improvise les morceaux à jouer. Ce type de prestation, hérité de la tradition poétique de l'amarg, permet d'être toujours en osmose avec le public.
Ces quatre dates en France font suite aux albums «Empreinte» (Buda Musique - Universal) et «Mayna», sortis respectivement en Europe et au Maroc en novembre 2011 et janvier 2012.

Libé
Lundi 2 Avril 2012

Lu 801 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs