Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Grossesses non désirées: mieux connaître pour mieux prévenir”

“La situation est alarmante ailleurs comme au Maroc” dixit Pr Chafik Chraibi, président d’AMLAC




“Grossesses non désirées: mieux connaître pour mieux prévenir”
Eviter autant que faire se peut les affres d’une grossesse non désirée. C’est l’objectif que s’est assigné  l’Association marocaine contre l’avortement clandestin (AMLAC) en lançant une campagne de sensibilisation et de prévention. Une problématique qui en fait n’est pas spécifique au Maroc puisque  comme l’a souligné, à cette occasion, Pr Chafik Chraibi, président d’AMLAC, le monde connaît chaque année, selon l’OMS, 80 millions de grossesses non désirées et 22 millions d’avortements non-médicalisés. Et de préciser : «La situation est alarmante ailleurs comme au Maroc où même s’il est vrai que la contraception a constitué une des priorités qui ont monopolisé l’attention de ses politiques sanitaires et sociales, la problématique des grossesses non désirées n’a toujours pas été libérée des contraintes mystifiées».
Placée sous le thème : «Grossesses non désirées: mieux connaître pour mieux prévenir», cette initiative vient à point nommé souligner l’engagement de l’association pour l’amélioration de la santé de la femme en général. Une problématique dont elle a fait son cheval de bataille depuis sa création. Et  pour cause, les chiffres disponibles sont fort alarmants.  En effet, le Maroc compte plus d’un millier de grossesses non désirées par jour qui débouchent sur quelque 600 à 800 IVG. Le maître mot est donc la sensibilisation encore et toujours. «Parler de sexualité sans tabou est une obligation. Permettre une information précise sur la grossesse non désirée est une urgence. Et dans une certaine mesure, garantir l’accès à l’avortement à celles qui ne désirent pas la poursuivre est un droit », souligne encore Pr Chraibi et d’ajouter : « Les coûts directs et indirects des  grossesses non désirées traduits notamment par leurs poids médico-sanitaires (accouchement à risque élevé, faible poids de naissance du nouveau-né, risque d'avortement provoqué…) et socioéconomique (abandon d'enfant, infanticide, délinquance…) doivent nous inciter tous à repenser nos perceptions de cette problématique et les comportements qui en découlent». Malheureusement une grossesse non désirée, ça n’arrive pas qu’aux autres. Il suffit juste d’une pilule oubliée, d’un préservatif qui a craqué, d’une mauvaise rencontre débouchant sur un viol…des situations auxquelles bon nombre de femmes sont exposées. Il faut alors savoir réagir. Ce à quoi s’attelle cette campagne  en mettant l’accent sur la contraception d’urgence ou la pilule du lendemain qui constitue une alternative à l’avortement clandestin. Mais encore faut-il que les Marocaines la connaissent. Elles ne seraient que 10%, d’après Pr Chraibi. Avec la contraception d’urgence,  les femmes  ont en effet cinq jours pour agir en cas de rapport mal ou pas protégé et se prémunir contre les graves répercussions d’une grossesse non planifiée. On voit donc à quel point l’éducation sexuelle est négligée, voire inexistante dans la sphère familiale, mais aussi, et surtout dans les établissements scolaires. Ce qui fait dire encore au professeur Chraibi :« Mais au-delà de la sensibilisation biomédicale et psychologique que nous visons à travers notre campagne de sensibilisation et de prévention des grossesses non désirées, c’est à l’éducation sexuelle de nos citoyens et citoyennes que nous aspirons. Une éducation dont la base est le développement d’une certaine culture en concert avec toutes les parties concernées par la question, et fondée, entre autres, sur un équilibre harmonieux entre la garantie des droits fondamentaux des femmes et nos spécificités arabo-islamiques».

M.N
Samedi 26 Juillet 2014

Lu 1290 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs