Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grève et sit-in des greffiers à Rabat




Grève et sit-in des greffiers à Rabat
Le Syndicat démocratique de la justice, affilié à la FDT, organise aujourd’hui une grève régionale dans la circonscription judiciaire de la Cour d’appel de Rabat et un sit-in des membres de son conseil national devant le tribunal militaire. Ces deux actions militantes préluderont à la grève nationale de 24h qui aura lieu le 30 du mois courant dans l’ensemble des tribunaux du Royaume.
En l’absence d’une quelconque réaction du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, aux revendications des greffiers, la tension est appelée de à monter d’un cran dans les tribunaux. Ni les lettres adressées au chef du gouvernement, au ministre de l’Intérieur et à celui de leur département n’ont pu faire changer la situation  des libertés syndicales  qui n’a de cesse d’empirer depuis l’investiture du gouvernement actuel. Une  offensive marquée aussi par les interventions musclées des forces de l’ordre, à plusieurs reprises,  pour disperser les manifestations et tout mouvement de protestation aussi pacifique soit-il.  Le bras de fer entre Mutapha Ramid et le SDJ continue donc de plus belle. Et les fonctionnaires de la justice  sont décidés plus que jamais à défendre leurs droits et acquis, malgré la politique du bâton et de répression orchestrée par le ministre de la Justice et des Libertés,   contre les secrétariats- greffe et particulièrement les militants intègres du Syndicat démocratique de la justice.  Ces deux manifestations qui ne seront sûrement pas les dernières sont organisées pour protester contre les mesures injustes et inconstitutionnelles  prises par le ministre de la Justice.  A commencer par sa décision de déflaquer les jours de grève des salaires des grévistes. D’autres décisions arbitraires ont été prises, à savoir le boycott de tout dialogue avec le SDJ, le limogeage de manière abusive du responsable du secrétariat greffe du tribunal de Ksar Lakbir, Fakhreddine Benhaddou et l’exclusion du secrétaire général dudit  syndicat, Abdessadek Saaidi,  de l’émission Moubacharatan Maakoum.

Larbi Bouhamida
Mardi 23 Avril 2013

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs