Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand Prix Hassan II de tennis : Un tableau relevé pour la 28ème édition




Grand Prix Hassan II de tennis : Un tableau relevé pour la 28ème édition
Après les quatre tournois Challengers du Morocco tennis tour, le Circuit international Mohammed VI de tennis se poursuivra avec la tenue du Grand Prix Hassan II, épreuve ATP 250 prévue du 7 au 15 avril courant au Complexe Al Amal à Casablanca qui soufflera cette année sa 20ème bougie.
Pour sa 28ème édition, le GP Hassan II, doté de 450.000 euros, offre un tableau des plus relevés, avec 19 raquettes du top 100. Ce qui promet un spectacle de bonne facture sur une surface qui fait les affaires des joueurs du fond de court.
Seront de la partie donc l’Allemand Florian Mayer, retenu comme tête de série n :1 du tournoi. Classé 18ème joueur mondial, le Germanique jouit d’une longue expérience sur les courts, avec à la clé un titre à Bucarest en 2011 et une finale à Stockholm en 2010.
Un statut de tête de série n°1 du tournoi qui ne devra avantager outre mesure Mayer dans son parcours, du fait que le tableau compte d’autres grosses cylindrées qui voudraient entamer leur saison sur terre battue du bon pied. Il y a lieu de citer en premier l’armada espagnole conduite par le tenant du titre Pablo Andujar (45ème ATP), Albert Montanes (53ème), le plus titré du tournoi avec des consécrations à Estoril et Bucarest en 2009 et Amersfoort en 2008, ainsi qu’Albert Ramos (57ème) qui reste sur une demi-finale à l’Open du Brésil.
En plus des Ibériques, le public, appelé d’ailleurs à se déplacer durant la semaine au Complexe Al Amal afin d’atteindre la barre de 20.000 spectateurs exigée par l’ATP Tour, pourra voir à l’œuvre des joueurs de la trempe de l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov (21è), l’Américain Donald Young (39è), l’Ouzbek Denis Istomin (51è), le Polonais Lukasz Kubot (52è), l’Italien Fabio Fognini (54è) ou encore le Français Jeremy Chardy (64è).
Un tableau final de 19 joueurs acceptés directement, en plus de trois wild cardistes, quatre issus des qualifs et deux special exempts, ce qui fait dans l’ensemble 28 concurrents.
A propos des wild cards, le Comité d’organisation a accordé une au n :1 du tennis national, Mehdi Ziadi, une deuxième au Tunisien Malek Jaziri, 93ème joueur mondial, et une troisième à Alexandr Dolgopolov qui ne s’était pas inscrit dans les temps.
Toujours au sujet des invitations, le directeur du tournoi, Khalid Outaleb a tenu à bien faire la part des choses. Pour  lui, les raquettes du terroir sont encore frêles et elles ont montré leur limite aux tournois Challengers disputés cette saison dans le cadre du MTT. Un bilan qui reste en deçà des aspirations et la direction technique nationale a fait savoir aux joueurs nationaux qu’ils doivent atteindre le niveau du Grand Prix Hassan II pour pouvoir y prendre part, sachant qu’ils auront droit à des wild cards dans le tableau du double.
Pour ce qui est de la wild card octroyée au joueur tunisien, Mustapha El Faiz, secrétaire général de la FRMT, a tenu à rappeler que la Fédération tunisienne a été la première à accorder des invitations aux tennismen marocains. Une précision qui s’imposait pour calmer certains qui n’ont pas apprécié cette initiative, d’autant plus qu’elle est à inscrire dans le registre de donnant donnant. En accordant une wild card à Jaziri, la Fédération tunisienne s’engage à attribuer deux invitations à des raquettes marocaines : une pour un 125.000 dollars messieurs et une deuxième pour un 25.000 dollars femmes, a ajouté Khalid Outaleb. Ce dernier a indiqué aussi que dans l’espoir d’améliorer le niveau des tennismen du cru, la Fédération va investir davantage en engageant des joueurs marocains, en compagnie de leurs entraîneurs, dans quatre tournois à l’étranger.
Retour au GP Hassan II, manifestation placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, il convient de signaler que le lauréat de l’épreuve gagnera 250 points, contre 150 pour le finaliste, 90 pour les demi-finalistes, 45 pour les quart de finalistes et 20 points pour les joueurs qui franchiront le cap du tour inaugural. Pourvu que Ziadi parvienne à réussir son entrée et réédite la performance de Reda El Amrani qui s’était qualifié aux quarts en 2010. 

MOHAMED BOUARAB
Mercredi 4 Avril 2012

Lu 921 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs