Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Google Duo nargue l’ANRT

Skype, WhatsApp, Viber et Messenger ayant été bloqués, une nouvelle application de visioconférence tente sa chance au Maroc




Simple, rapide, et fiable. C’est ainsi que Google décrit sa nouvelle application mobile dédiée aux appels vidéo. Baptisée Duo, l’application avait fait une première sortie aux USA avant de débarquer sur le reste du monde, y compris le Maroc, il y a une semaine. Et depuis, Google Duo fait un tabac. En effet, quelques jours ont suffi pour que l’application se positionne au sommet du classement de Play Store pour les applications les plus téléchargées, devançant largement des applications similaires déjà bien ancrées telles que Whatsapp et Messenger. Qu’est-ce qui rend une application assez récente aussi attrayante ?

Une application
multiplateforme

Cette propriété le positionne directement face à FaceTime. Contrairement à l ‘application d’Apple qui ne fonctionne que sur le système d’exploitation IOS, Duo permet de réaliser des appels vidéo entre différents systèmes d’exploitation sans problèmes de compatibilité. Certes, cet atout  n’est pas une exclusivité de Duo puisqu ‘il est déjà possible d’effectuer des appels entre Android et Iphone par le biais d’autres applications comme Skype , mais l’utilisation de telles applications sur mobiles est très restreinte.

Simple et efficace 
Conscient de la férocité de la concurrence dans un champ déjà bien encombré, le géant d’Internet a préféré jouer la carte de la simplicité pour séduire les utilisateurs. En effet, l’utilisation de l’application ne requiert aucun compte Google ou Google+ puisqu’ un numéro de mobile suffit. Duo est pour le moment totalement indépendante des autres applications Google.
La simplicité prônée par Google passe aussi par l’interface épurée qui n’affiche que l’essentiel à l’écran. En ouvrant l’application, la caméra frontale est automatiquement activée. Un seul bouton suffit pour lancer un appel vidéo. En cliquant sur ce bouton, la liste de contacts s’affiche, et il suffit d’en sélectionner un pour lancer un appel.

Une fonction preview
C’est la fonctionnalité originale qui démarque Duo de la concurrence. Il est désormais possible de connaître son interlocuteur grâce à un aperçu offert par la caméra frontale. Une fonctionnalité baptisée "Knoc Knoc" (Toc Toc) par les développeurs, qui permet d’avoir un aperçu vidéo du contact avant de décider de décrocher ou non, ce qui évite d'être importuné par quelqu'un qu'on ne connaît pas. Cette fonctionnalité, qui peut paraître intrusive à certains, peut être désactivée. Si on ne prend pas l'appel, la vidéo disparaît au bout de 30 secondes. Cette fonction est même disponible sur l’écran de verrouillage des appareils Android, mais pas iOS, car Apple n'a pas permis aux développeurs d'accéder à l'écran de verrouillage.
L’application se repose sur la technologie WebRTC (Web Real-Time Communication), et la qualité de la vidéo s’adapte au débit de la connexion.

Dosage de la qualité
de la connexion

Duo bascule toute seule d'un réseau WiFi au réseau cellulaire, selon la connexion. Et s'il n'y a plus de réseau, elle passe en mode audio. De même, il est possible de réduire manuellement la qualité de la vidéo afin de diminuer la consommation de data.

Appels cryptés
A la façon du Whatsapp, les conversations sur Duo sont chiffrées afin de protéger les données des utilisateurs. Même la société n'y aurait pas accès, affirme-t-elle.

L’ANRT
interdira-t-elle Duo ?

En janvier 2016, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a décidé d'interdire les appels gratuits passés via des systèmes de VOIP (appels gratuits via Internet), tels que Skype, Viber, FaceTimen, WhatsApp ou Messenger. En cause: le manque à gagner pour les opérateurs
L’utilisation en masse de la VoIP avait été largement associée à la baisse du chiffre d’affaires généré par les appels internationaux. Incapables de faire face à la concurrence, les opérateurs locaux ont fait appel au protectionnisme. Une décision qui a suscité une vague de colère parmi les usagers dont le nombre avoisine les 15 millions d’après le rapport de l’ANRT publié en avril de l’année en cours.
Ses usagers sont ces jeunes qui préfèrent les moyens de communication 2.0, mais ils sont aussi ces entreprises qui se soumettent à ce mode pour pouvoir communiquer avec leurs partenaires à l’étranger, ces migrants qui utilisent ces applications en se connectant sur des réseaux wi-fi publics gratuits pour communiquer avec leurs proches sans avoir à payer des frais de roaming,  et  cette diaspora marocaine qui essaye de garder ses liens avec la mère patrie.
 Voyant leurs vies, sur le plan social comme sur le plan économique, pâtir de ce blocage, les mobinautes marocains ont cherché à contourner le blocage des systèmes VOIP par VPN, une sorte de réseau virtuel privé qui sert de tunnel permettant de passer outre les restrictions mises en place par les opérateurs téléphoniques.
Avec Duo, l’évolution technologique prouve, encore une fois,  que l’interdiction n’est jamais la solution.

Amal SABIR (Journaliste stagiaire)
Vendredi 26 Août 2016

Lu 3078 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs