Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gervinho, le chouchou des tifosi et le fils préféré de Garcia




Gervinho, le chouchou des tifosi et le fils préféré de Garcia
Si Gervinho, nouveau chouchou des tifosi de l’AS Rome, a retrouvé la joie de jouer, il le doit à son «coach préféré», Rudi Garcia, ce père de foot exigeant, qu’il retrouve pour la troisième fois en club.
«Mon coach préféré, c’est Rudi Garcia, le coach qui me donne le plus de conseils, de confiance, avec lequel je partage le plus de choses. Voilà», explique Gervinho à l’AFP.
Au Mans, à Lille puis à Rome, Garcia a toujours su tirer le meilleur parti de l’Ivoirien, grand affectif qui avait perdu confiance à Arsenal sous Arsène Wenger.
L’»Éléphant», joueur le plus souvent aligné dans le trio d’attaque de la Roma, est devenu le meilleur buteur du club (8 buts toutes compétitions confondues). Ses courses en dribbles font rugir de plaisir le stade Olympique et paniquent les défenses.
Mais Garcia «ne me demande pas de dribbler, il me demande d’être efficace», précise Gervais, son vrai prénom devenu surnom à la brésilienne depuis ses jeunes années. «Il me demande de faire la différence devant, de faire marquer mes coéquipiers, de défendre et de marquer. Il me demande beaucoup de choses!»
L’entraîneur français confirme être même plus exigeant avec «son» joueur. «Gervais n’est pas +le fils de l’entraîneur+, précise Garcia. Je suis plus dur avec lui. Par contre, je sais comment il fonctionne, sur le terrain et en-dehors, et je sais sur quelle corde jouer.»
Le résultat est éloquent, au point que Gervinho semble parfois le recours de ses coéquipiers «giallorossi» en mal d’idées.
Quand il galope sur la pelouse de l’Olimpico ou fixe ses défenseurs, qui n’osent plus se livrer, les tifosi frissonnent. «Ils sentent que quand j’ai le ballon, il peut se passer quelque chose, j’espère leur apporter ce plaisir encore pendant longtemps», dit-il.
Encore peu à l’aise en italien, il n’échappe pas à l’affection des tifosi, «même si je sors cagoulé, ils me reconnaissent toujours, dit-il. Rome est une ville d’amoureux du foot».
Il espère qu’ils l’»encourageront toujours» quand il traversera «des moments difficiles».
Pour l’instant c’est l’amour fou. En début de saison, les tifosi l’aimaient déjà mais se désolaient de le voir manquer des occasions faciles. Et depuis le début de 2014, il enchaîne les buts.
«Pas de mystère: j’ai travaillé devant le but, et je continue à le faire, explique-t-il. Je dois corriger mes défauts, et le principal est de ne pas marquer assez.»
Il bénéficie aussi des perles de Francesco Totti, passeur au génie intact. «Dans le jeu, on s’entend super bien, des fois on n’a pas besoin de se parler pour se comprendre», dit l’Ivoirien à propos de son capitaine. Totti qui disait à l’automne que si en plus Gervinho marquait sur toutes ses occasions, il s’appellerait Cristiano Ronaldo.
«Francesco a raison, s’amuse Gervinho, si je marquais plus de buts ou un but par match, je serais, selon moi, dans les trois meilleurs joueurs du monde!»
Mais «dribbler, ça je le fais depuis toujours!» dit-il dans un éclat de rire. Son jeu basé sur la prise de risque n’a pas toujours convaincu en Europe, où il est arrivé à 18 ans à Beveren (Belgique), en provenance de l’Académie de l’ASEC Abidjan.
«Ça n’a pas été facile pour moi, mais avec Rudi tout a commencé à bien marcher», confirme le joueur.
«J’ai eu quelques difficultés au début avec Lille aussi, et Garcia m’a maintenu sa confiance, l’enlever ça +tue+ le joueur».
On revient toujours à ce rapport particulier avec Garcia, avec qui il a réalisé le doublé Coupe-Championnat 2011 en France.
En 2014, gagner le titre «sera difficile, la Juventus est plus forte que nous, mais il y a quelque chose à faire, nous n’avons pas renoncé», conclut Gervinho.

AFP
Lundi 10 Mars 2014

Lu 147 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs