Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Généralisation de l'éducation pour tous : Des avancées, mais les problèmes persistent




Généralisation de l'éducation pour tous : Des avancées, mais les problèmes persistent
Où en est le projet de généralisation de l'éduction primaire pour tous ? Considéré  comme le deuxième Objectif millénaire de développement (OMD), de grands efforts ont été déployés par le Royaume afin de lui donner un contenu concret en garantissant  aux enfants un accès généralisé et  équitable à une éducation de qualité.
Ainsi, en termes de préscolarisation, le taux des enfants préscolarisés a légèrement baissé durant l'année scolaire 2011-2012. Il a atteint les 59,5% contre 63,8% en 2008-09.  Au total, le nombre d'élèves a atteint 682.701 dont 290.284 filles contre 721.835 en 2008-09.   
L'évolution par milieu et sexe indique que le nombre d'élèves en milieu urbain a atteint 474.969 contre 493.684 en 2008-09. Les filles représentent 227.486 contre 236.107 auparavant. Dans le milieu rural, on enregistre 207.732 élèves contre 228.151, dont 62.798 filles en 2011-12 contre 69.503 en 2008-09.  
Concernant  l'enseignement primaire, il  a connu un léger accroissement en termes d'effectifs. Celui-ci est passé de 3,4 millions d'élèves en 2008-09 à 3,5 millions d'élèves en 2011-12.  Quant aux filles, leur effectif a quasiment stagné à 1,6 million. Le taux net de scolarisation dans le primaire est évalué à 96,6 % en 2011-12 contre 90,5% en 2008-09.
Par milieux, les effectifs scolarisés en milieu urbain ont atteint 1,5 million d'élèves dont 763.088 filles. En milieu rural, 1,9 millions d'élèves dont 903.056 filles. Sur ces 3.500.755 élèves, 3.212.861 sont des nouveaux et 287.894
sont des redoublants.
En ce qui concerne l'enseignement secondaire et collégial, les inscriptions en 1ère année collégiale ont atteint 79,4% durant l'année scolaire 2011-12 contre 72,1% en 2008-09. En tronc commun, le taux d'inscription s'est élevé à 48,2% contre 40,4%. A noter que le taux de couverture des communes rurales par l'enseignement collégial a atteint 57,5% contre 53,9% en 2008-09.
Quant au taux spécifique de scolarisation, la population âgée de 4-5 ans est passée de 55,6%  en 2008-09 à 62,8% en 2011-12. Celle de 6-11 ans est passée de 91,6% à 97,9%, celle de 12-14 ans a atteint 83,7% contre 70,2% auparavant. Quant à celle âgée de 15-17 ans, elle est passée de 49,9% à 55,4%.
La part du privé est estimée à 10,9% réparti en 12,9% pour le niveau primaire, 7,2% pour le collégial, 8,5% pour qualifiant.
Quid de l'efficacité interne? Il est constaté une légère baisse du taux moyen de redoublement notamment au primaire qui a atteint 8,2% contre 12,3% en 2008 contrairement au niveau collégial qui a enregistré une hausse très légère en passant de 15,2% en 2008 à 16%.
S'agissant du taux moyen d'abandon, la tendance est également à la baisse notamment au niveau du collégial et du qualifiant qui sont passés respectivement de 14,1% et 13,1% en 2008 à 11% et 10,4% en 2011. Par contre, le primaire a enregistré une légère baisse puisque le taux a atteint les 4,6% contre les 3,2% en 2008.La baisse enregistrée au niveau des taux de redoublement et d'abandon a permis une évolution du taux d'achèvement qui est passé de 26% à 37,5% dans le qualifiant, de 52% à 65,3% au collégial et de 76% à 86,2% dans le primaire.
La tranche d'âge 4-5 ans  représente 62.8% contre 55.6% en 2008-09, celle de 6-11 ans, 97.9% contre 91,6% en 2008-09, celle de 12-14 ans, 83,7%  contre 70,2% et celle 15-17 ans 55,4% contre 49,9%.
En examinant l'équité en matière de scolarisation, l'indice de parité entre les filles et garçons indique qu'il est de 94%  dans le primaire, de 81% en collégial et de 95% en qualifiant. Des chiffres qui révèlent cependant un léger recul puisqu'on est passé de 100.5% en qualifiant à 95% et de 82.9% à 81% en collégial. Au niveau du primaire, les statistiques constatent une hausse de deux points (94% contre 92% en 2008).
Du côté des établissements scolaires, l'année 211-12 a enregistré l'existence de 13.477 contre 12.195 en 2008-09 offrants 175.832 salles contre 152.433 en 2008-09.
Le ratio élèves/enseignant est de 27,3% dans le primaire, de 24,3% dans le collégial et de 19,6% dans le qualifiant ainsi qu'un taux d'utilisation des heures d'enseignement de 96% dans le primaire, 77,7% dans le collégial et de 81,5% dans le qualifiant. A rappeler que le personnel enseignant s'élève 2011-2012 à 128.458 dans le primaire, à 56.918 dans l'enseignement collégial et à 44.931 dans celui qualifiant alors que le nombre des élèves a atteint 516.179 au primaire, 107.552 au collégial et 81.234 au qualifiant, soit un total de 704.965 élèves au niveau national. Que peut-on ainsi déduire de ces statistiques ? Le Maroc semble bien positionné sur la voie de concrétisation des Objectifs du millénaire au terme de 2015 en matière de scolarisation. Pourtant, le système d'enseignement  reste confronté à plusieurs obstacles qui réduisent le rythme de son développement. La pauvreté et l'enclavement constituent les principales entraves exogènes à la scolarisation et aux déperditions scolaires. Les autres facteurs, à caractère endogène, sont liés à la quantité et à la qualité des infrastructures en milieu rural.
En effet, notre système d'enseignement demeure confronté aux  défis de parachèvement de l'accès, de l'amélioration de l'efficacité interne du système et de la  qualité des apprentissages des élèves, en particulier ceux des zones rurales, pauvres et  enclavées
Se posent également les questions de relation et de  suivi entre les différents cycles de l'enseignement obligatoire (préscolaire, primaire, secondaire  collégial), et les questions de passerelles entre l'éducation non formelle, le système formel et la  formation professionnelle.
Des contraintes d'ordre qualitatif  s'imposent également telles que les approches pédagogiques, l'absentéisme et la formation insuffisante des  professeurs, les classes multi-niveaux ou les rythmes inadaptés. Bref, il y a encore un long chemin à parcourir.

Hassan Bentaleb
Jeudi 9 Août 2012

Lu 996 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs