Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gel d’une cinquantaine de projets de diplômés chômeurs à Zagora




Ils ont cru à l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ils se sont sentis trahis par la suite. Ils ne veulent pas se taire. Leur action s'est fait ressentir dès le lundi après-midi devant le siège de la municipalité de Zagora. Ils ont observé un sit-in de plus de quatre heures, pour protester contre le désengagement de certaines parties de la province de Zagora quant aux projets déjà validés. Eux, ce sont des jeunes de Zagora, M'hamid El Ghizlane et Agdz. Et c'est pour de telles localités que l'INDH a été dédiée surtout. Que s'est-il passé ?
Depuis une année déjà, le tissu associatif de Zagora, fort de plus de quatre-vingt associations, encadre une cinquantaine de jeunes, afin de les préparer à intégrer la vie active, à travers des projets initiés dans le cadre de l'INDH. La commission provinciale de l'INDH était fort peu encourageante. Le processus avait pris son petit bonhomme de chemin. Depuis juin 2008, cette commission a même approuvé ces projets qui concernent 16 diplômés chômeurs à M'hamid El Ghizlane, 24 autres à Zagora centre et 12 jeunes à Agdz. L'enveloppe financière qui est de l'ordre de 3,8 millions de dh, a fait l'objet d'un accord au sein de la commission. Et malgré cette dynamique, fruit de plusieurs négociations, ce programme que supervisait l'ancien gouverneur de Zagora s'est vu bloqué subitement.
« Le secrétaire général de la province a saisi la vacance du poste de gouverneur et a décidé de geler ce programme, et nous lançons le tocsin d'alarme sur les conséquences fâcheuses de cette décision irréfléchie », a tenu à préciser un membre du tissu associatif et membre de la commission provinciale de l'INDH.
A Ouarzazate comme à Zagora, plusieurs acteurs associatifs souffrent et se plaignent en permanence de pratiques bloquant l'accès aux projets développés. A voir les entrepreneurs qui bénéficient des projets INDH à Ouarzazate, l'on saura que cela ne concerne guère les jeunes promoteurs, mais bien les gros calibres du marché. Sinon, le gros calibre au singulier.

Nouri Zyad
Mercredi 28 Janvier 2009

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs