Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gaza dans l'attente de discussions cruciales pour l'arrêt des combats


Nouvelles négociations pour un cessez-le-feu durable entre Palestiniens et Israéliens au Caire



Gaza dans l'attente de discussions cruciales pour l'arrêt des combats
 
Palestiniens et Israéliens se préparaient à de nouvelles négociations serrées dont dépendra la poursuite ou non, au-delà de lundi minuit, du cessez-le-feu observé dans la Bande de Gaza après un mois d'une guerre meurtrière.
A la veille des pourparlers qui devaient reprendre hier dimanche au Caire, le territoire palestinien dévasté par les frappes israéliennes a goûté samedi à son sixième jour consécutif de trêve.
Il appartient à présent aux négociateurs israéliens et palestiniens de s'entendre sur un cessez-le-feu durable. Côté palestinien au moins transparaissait une confiance prudente dans les chances d'un accord empêchant que reprenne un bain de sang qui a tué près de 2.000 Palestiniens, en majorité des civils, et de 70 Israéliens, en majorité des soldats.
Azzam Al-Ahmad, chef de la délégation palestinienne et dirigeant du Fatah, faisait état samedi de progrès laissant espérer une trêve persistante et non pas seulement une nouvelle reconduction de quelques jours du cessez-le-feu en place.
"Nous avons grand espoir qu'un accord interviendra très prochainement, avant la fin de la trêve, et peut-être même très vite, pour un cessez-le-feu permanent", a-t-il dit à l'AFP.
Les Israéliens, eux, se montrent très discrets.
Avec des exigences apparemment inconciliables, le défi relevé par les négociateurs est d'inventer la formule pour que chacun trouve son compte sans paraître offrir la victoire à l'autre.
Au Caire, les Israéliens refusent de parler au Hamas, l'organisation islamiste qui contrôle Gaza et avec laquelle ils viennent de livrer bataille. Le Hamas s'inscrit dans une délégation palestinienne élargie au Jihad islamique et au Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.
Les Egyptiens jouent donc les intermédiaires. Les discussions menées jusqu'alors au quartier général des renseignements égyptiens ont conduit à un premier cessez-le-feu instauré lundi et reconduit jeudi pour cinq jours.
A l'ordre du jour des discussions qui recommençaient hier, des questions épineuses comme l'ouverture d'un port et d'un aéroport réclamée par les Palestiniens mais à laquelle les Israéliens rechignent, ou la restitution à Israël des corps de deux soldats morts en échange de la libération de détenus palestiniens.
La levée du blocus qu'Israël impose strictement à Gaza depuis 2007 et qui asphyxie l'économie du territoire est une exigence palestinienne primordiale.
 Les différentes informations filtrant du Caire font état de projets de réhabilitation et de développement de Gaza sous supervision internationale, ainsi que de la réouverture du point de passage de Rafah avec l'Egypte, la seule ouverture du territoire sur le monde extérieur qui ne soit pas sous contrôle israélien.
 
 
 

AFP
Lundi 18 Août 2014

Lu 699 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs