Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon: Victor, lamantin sauvé des eaux mais toujours en danger




Gabon: Victor, lamantin sauvé des eaux mais toujours en danger
Dans un petit enclos marin tout près du parc national de Mayumba (sud du Gabon) nage un drôle d'animal: c'est Victor, un jeune lamantin trouvé sur une plage en 2010 et choyé par la Wildlife conservation Society (WCS) soucieuse de préserver ce mammifère marin menacé.
"Comment va Victor?" "Et victor"?" Victor est une véritable vedette de la région et est devenu une sorte de mascotte. Agents des parcs, employés du WCS et villageois s'enquièrent régulièrement de sa santé auprès des responsables comme s'il s'agissait d'un enfant. Il a même sa page sur le site du parc: http://mayumbanationalpark.com/fr_victor.htm
Le lamantin, nourri au biberon par les humains, est aujourd'hui apprivoisé ou presque et vient lécher les pieds des visiteurs avec son énorme truffe et son regard bleu vitreux. Il se laisse caresser et paraît presque humain lorsqu'il tente de cacher sa tête derrière ses deux nageoires ventrales dont il se sert souvent comme de mains.
Le WCS n'a pas ménagé ses efforts pour sauver l'animal. Il faut dire que l'espèce africaine de cet herbivore est particulièrement en danger même si l'on n’a aucune donnée chiffrée sur sa population, les scientifiques constatant sa disparition progressive des embouchures de fleuves et rivières où il était jadis très répandu. Ironie du destin: l'animal à la grande queue souvent surnommé "vache de mer" serait à l'origine de la croyance de certains pêcheurs aux.... sirènes.
Un accord de coopération sur la conservation du lamantin lie 15 États en Afrique dans le cadre de la Convention sur les espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) pour protéger cette espèce vulnérable.
C'est surtout l'homme qui est responsable de sa disparition, en raison de la chasse mais surtout des barrages et activités qui changent son habitat, selon l'ONG Wetland international.
Victor, alors bébé, a été retrouvé échoué sur une plage de Mayumba par des villageois qui ont alerté le WCS local. Le bébé portait de nombreuses blessures. Le WCS l'a alors pris en charge et a notamment embauché Brice Louembet, un villageois, pour s'occuper de lui à plein temps.
"Tous les jours, je le soignais, j'enlevais le pus de ses blessures. On le nourrissait au biberon. Il fallait être là en permanence. Petit à petit, il a commencé à aller mieux", se souvient Brice. "On l'a surnommé Victor parce que sa survie a été une victoire".
Un bénévole du Centre de conservation des lamantins de Porto Rico, où le lamantin des Caraïbes est beaucoup plus étudié, est même venu à Mayumba pour prodiguer ses conseils et aider l'animal à survivre. Victor est, selon le WCS, le premier "veau" d'Afrique élevé en captivité, et cela sans parents.
Après s'être refait une santé, Victor a "commencé à grossir. Il a atteint 105 kg. On a alors choisi d'arrêter de le nourrir avec du lait pour tenter de le réadapter à la nourriture de plantes", explique Brice.
Tous les jours, Brice parcourt la rivière pour cueillir plusieurs plantes qui composent son alimentation. "J'essaie de changer. De prendre celles qui ne poussent que sous l'eau et pas seulement les plantes de surface. Ensuite, je les replante dans l'enclos pour qu'il les mange", raconte Brice.
"Pour moi, c'est comme un enfant. Je passe plus de temps avec lui qu'avec ma famille", explique ce père d'un d'enfant de 5 ans.
Aujourd'hui, le WCS se trouve à un moment crucial: décider de l'avenir de Victor. Dans l'idéal, il faudra le libérer pour lui faire retrouver son milieu naturel en toute liberté.

AFP
Mardi 9 Juillet 2013

Lu 265 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs