Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Françoise Bastide : Dans les années à venir, Dakhla sera à la pointe en matière de politique de la ville


Depuis son retour à la mère partie, le 14 août 1979, la région d’Oued Eddahab-Dakhla ne cesse de se métamorphoser au point de devenir une véritable destination touristique de renommée internationale.
En commémoration de
l’anniversaire de
sa réintégration, une
cérémonie a été organisée
en présence de plusieurs
invités.
Françoise Bastide, une
Marocaine de cœur et de
raison et une amoureuse
invétérée de Dakhla nous a accordé l’entretien suivant.



Françoise Bastide : Dans les années à venir, Dakhla sera à la pointe en matière de politique de la ville
Libé : Pouvez-vous nous décrire le genre de liens que vous entretenez avec Dakhla ?
Françoise Bastide : Vous savez, dans la vie, ce sont souvent des petites choses qui en déclenchent des grandes. Je suis venue à Dakhla en 2009, accompagnée d’une délégation de l’Institut marocain des relations internationales (IMRI) qui a été initié par mon beau-frère Jaouad Kerdoudi. 
Nous étions sur le port de Dakhla en train de visiter les installations. Il y avait un vieux monsieur, très noble qui nous regardait puis il était venu nous demander qui nous étions et ce que nous faisions en ville. Nous lui avions répondu que nous sommes une délégation de l’IMRI venue visiter  la région. Moi, pour lui être agréable, je lui  dis que nous étions venus voir qui il est. Il me regarda et  me dit : « Il vous a fallu 35 ans  pour venir voir qui nous sommes ». A ce moment-là, j’ai compris qu’il y avait réellement quelque chose qui manquait. On a réuni le Maroc dans l’unité des cœurs, mais  l’unité des hommes, restait encore à faire. Je  me suis, donc, dit : voici une mission très importante : travailler pour l’unité. C’est ce que j’essaie de faire depuis 2009. Je viens régulièrement à Dakhla, je vais dans le désert et j’essaye de connaître toutes les tribus. 
Vous êtes venue assister aux festivités marquant le 14 août qui est une date mémorable dans l’histoire de Dakhla. Que représente pour vous cette fête ?
Vous savez,  depuis 2009, j’écris énormément sur les réseaux sociaux. De nombreux, des milliers de jeunes Marocains me font confiance et, ensemble on a découvert beaucoup de choses et fait de nombreux voyages. Je voudrais  leur faire toucher du doigt combien est importante cette date du 14 août et combien elle est  émouvante. Parce que c’est le 14 août 1979 que les tribus réunies sont allées à Rabat et ont fait  allégeance à S.M le Roi Hassan II, que Dieu ait son âme. En fait, ils font ce qu’ils avaient toujours fait à travers  les siècles. Mais là on a sauté le pont de la colonisation qui a tellement entamé le pays et les choses ont repris leur cours normal. Donc, il y a deux dates pour moi qui sont très importantes dans le calendrier patriotique, à savoir le 6 novembre 1975 et le 14 août 1979.
Vous avez constaté la métamorphose qu’a connue la ville de Dakhla. Quelle estimation en faites-vous ?
C’est très rare dans une vie d’homme de dire qu’en l’espace de 20 ans, une ville entière a surgi de terre. Le Maroc a eu ce génie que je compare des fois à l’empire romain. Il est capable de faire sortir des villes de terre, de viabiliser, de construire des routes, des aéroports, de palais de congrès. Mieux encore, Dakhla a, aujourd’hui, toutes les infrastructures nécessaires. J’ai même appris qu’il y avait des maisons citoyennes dans chaque quartier. Il doit en avoir à Dakhla, ce qui est extraordinaire. Je pense pour en avoir parlé avec le wali qu’on va s’occuper  de patrimoine immatériel, de rencontres,  de développement des quartiers, de culture, de relations humaines, de civilisation. C’est une grande aventure. Je pense que Dakhla sera, peut-être même à la pointe en politique de la ville dans les quelques années à venir. 
 
 

Propos recueillis par Ahmadou El-Katab
Lundi 18 Août 2014

Lu 1399 fois


1.Posté par LACHGAR. RACHID le 20/08/2014 03:00 (depuis mobile)
Mme Françoise Bastide se bat nuit et jour pour aider et servir les nôtres avec un amour inconditionnel à notre pays le Maroc et notre roi
Une référence en matière de valeurs humaines
Merci d''être Mme Françoise

2.Posté par Maria Simões le 23/08/2014 10:23
Françoise Bastide est originaire du Maroc.

Sa famille s'y est installée avant le protectorat, il y a plus d'un siècle. Cette sociologue est devenue maire-adjoint de Cannes à l'âge de 35 ans...

Plus de vingt ans de recherche, une malle entière de livres, des recherches dans différents fonds documentaires à travers le monde valent à Françoise BASTIDE d'être aujourd'hui certainement l'une des personnes les plus instruites sur l'histoire de Saint Exupéry, sa vie, son oeuvre et sur toutes les aventures qui ont émaillé la vie sacrificielle des Hommes de l'Aéropostale.

Conférencière franco-marocaine résidant à Marrakech, elle s'investit aussi depuis de nombreuses années dans le développement durable au Maroc. C'est à Tarfaya qu'elle a décidé de poser ses valises pour être plus prés du souvenir de ces héros qui, à un moment de l'Histoire de l'Humanité, ont tout fait pour rapprocher les Hommes...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs