Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

François Hollande : La COP22 à Marrakech sera une conférence de solutions vers une alliance solaire internationale




La 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre de l'ONU sur les changements climatiques (COP22), qui se tiendra du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech, sera une conférence de solutions dans le but de forger une alliance solaire internationale et un front commun pour la lutte contre la désertification et la protection des océans, a souligné, mardi à New York, le président français François Hollande.
"La COP21 a été la conférence des décisions. La COP22 à Marrakech sera celle des solutions. II s'agit de l'alliance solaire internationale, de la lutte contre la désertification, de la protection les océans et de la définition d'un prix du carbone", a affirmé M. Hollande qui s’exprimait dans le cadre du débat général de l’Assemblée générale de l’ONU, réitérant, lors d’une conférence de presse juste après son intervention, le caractère pratique et concret de la COP22, rapporte la MAP.
Le chef de l’Etat français a ainsi exhorté la communauté internationale à veiller à mettre en œuvre le plus vite possible l'accord "historique" de Paris qui officialise l’"engagement de réduire le réchauffement climatique et de mobiliser des financements permettant aux pays les plus vulnérables d’assurer la transition énergétique".
"Il n’y a pas de temps à perdre" face aux effets des changements climatiques de plus en plus perceptibles", a-t-il dit, rappelant que les deux années qui viennent de s’écouler sont les plus chaudes qu’avait connues l’humanité depuis le lancement des relevés des températures.
M. Hollande a, par ailleurs, lancé un appel pour le développement de l’Afrique, "un continent plein de promesses mais menacé par le réchauffement, les migrations, les conflits, le terrorisme".
Il a, à ce propos, proposé un "Agenda 2020" pour le continent, lequel doit, selon lui, permettre d’assurer à tous les Africains d'accéder à l'électricité et de répondre aux besoins de 15 % de la population mondiale. Le débat général de l’Assemblée générale s’est ouvert mardi avec la participation des chefs d’Etat, de gouvernement et de délégation des 193 Etats membres de l’ONU, dont le Maroc.
Lors de ce débat, qui se poursuivra jusqu’au lundi prochain, 86 chefs d’Etat déclineront, tour à tour, la vision de leurs pays au sujet des questions qui retiennent l'attention de la communauté internationale, notamment le développement, le climat et le terrorisme.

Jeudi 22 Septembre 2016

Lu 997 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs