Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fouad Laroui : J’ai beaucoup voyagé à travers les livres

Rencontre avec le lauréat du Prix Goncourt de la nouvelle 2013




Fouad Laroui :  J’ai beaucoup voyagé à travers les livres
L’Institut français de Casablanca a organisé récemment une rencontre avec le romancier, nouvelliste et chroniqueur Fouad Laroui, au cours de laquelle on a passé en revue l’ensemble des œuvres du Goncourt de la nouvelle 2013 (avec « L’Étrange affaire du pantalon de Dassoukine »).
Animée par Habibi Hemche  (animateur de radio), cette manifestation a également été l’occasion d’aborder les grandes questions de sociétés et les enjeux de notre époque à travers la littérature.
Passionné de lecture, l’auteur marocain a confié à l’assistance qu’il appréciait lire durant le trajet de train, notamment d’Amsterdam à Paris. S’adressant à ceux qui pensent ne pas avoir de temps à consacrer à la lecture, il a déclaré qu’« on peut trouver le temps de lire dans un train ».
Question méthode, Fouad Laroui. penche pour « Aragon qui écrit 20 à 30 pages sans rature, contrairement aux Bretons qui sont en combat permanent pour réussir une bonne phrase », dit-il.
Sur la fusion complémentaire entre la littérature et la science, F. Laroui cite comme exemple la théorie de la relativité qui, selon lui, « représentait un exemple de poésie pure.» Et d’ajouter que ces disciplines «se nourrissent l’une de l’autre. On peut (donc) déduire que la science et la littérature sont deux disciplines complémentaires ».
Il souligne toutefois qu’« au 19ème siècle, les érudits étaient polyvalents : ils pouvaient être poètes et scientifiques à la fois. Au fil de l’évolution des sciences et techniques, on s’achemine vers des  spécialisations de plus en plus poussées au principe qui consiste à limiter chacun dans une profession donnée. Mais cette division des tâches s’est avérée peu convaincante», regrette-t-il.
Au cours de ces échanges, l’écrivain s’est aussi exprimé sur les stéréotypes auxquels on attribue à tort ou à raison une connotation négative, déclarant que « sans stéréotypes, on ne peut penser. Moi, j’écris sur la société marocaine, et j’utilise le stéréotype ».
Sur sa passion pour l’écriture, Fouad Laroui. confie qu’il « a travaillé pour le compte de l’OCP, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture », précisant que l’écriture était importante pour lui, qu’elle constituait un défouloir et qu’il n’attendait rien en retour. Une démarche que son entourage ne comprenait pas.
Revenant sur son éloignement du Maroc, il a déclaré que la publication de son livre « Méfiez-vous des parachutistes » avait beaucoup contribué à le rapprocher de son pays.
Sur son amour pour Amsterdam, ville qu’il cite comme étant chargée d’histoire, Fouad a déclaré qu’il avait « un faible pour cette cité où ont vécu des grands philosophes et écrivains comme Spinoza et Descartes. C’est toujours émouvant de passer par les mêmes chemins que ces illustres personnes avaient autrefois empruntés ».
Enfin, Fouad a annoncé la sortie de son nouvel ouvrage courant octobre et novembre 2014, précisant qu’il prenait le temps nécessaire pour ne pas décevoir les lecteurs.
Originaire d’El Jadida, Fouad Laroui est un écrivain marocain d’expression française et néerlandaise dont les œuvres ont rencontré du succès tant à l’international qu’au national.
La rencontre à laquelle ont pris part de nombreux invités dont des artistes, écrivains, animateurs de télé et du public, s’est achevée par une séance de dédicace.

Jihane Yassine (Stagiaire)
Lundi 27 Mai 2013

Lu 1125 fois


1.Posté par Lecteur le 28/05/2013 19:44
Très grand écrivain, et il mérite pleinement le Goncourt!
Sinon entretien intéressant de Fouad Laroui ici: http://www.dailymaroc.com

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs