Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fortunes diverses pour nos représentants en compétitions africaines

Le Raja seigneurial, l’ASFAR à labeur et le DHJ in extrémis




Fortunes diverses pour nos représentants en compétitions africaines
Les Verts sans peur ni reproche, ont déroulé devant les bien modestes Diamond Stars en les étrillant (6-0). Le Raja a été le seul des deux clubs nationaux engagés en Coupes continentales à s’en être tiré sans encombre, lors du match aller du premier  tour préliminaire de la Ligue des Champions d’Afrique. Le score, au tiers réalisé par l’inévitable Mohsine Iajour, auteur d’un quadruplé, aurait pu avoir une plus large ampleur sans les innombrables occasions vendangées par les attaquants rajaouis. 
C’est Iajour qui décidément semble raffoler des compétitions internationales pour se distinguer et de là se faire une belle réputation qui a ouvert les hostilités d’entrée de rencontre avant que son compère Hafidi ne double la mise en une première mi-temps tranquille et qui avait place à plus de réalisme. En seconde, Iajour  fatalement triplait avant que la nouvelle recrue rajaouie Abdelkebir n’y aille d’une merveille de pénétration dont il a le secret pour battre le keeper sierra-léonais. Le reste, c’est du déjà-vu, c’est du Mohsine Iajour dans ses œuvres. Il faut dire aussi que l’adversaire des Rajaouis est loin, loin d’être une foudre de guerre tant il était plus préoccupé à défendre qu’à attaquer, Askri n’ayant touché la balle qu’à quatre ou cinq reprises.  Les Casablancais ont préparé au mieux le match retour tant appréhendé qu’ils aborderont bien plus que tranquilles. 
Si le Raja de cette prestation, sans équivoque on va dire, a pratiquement mis ses deux godasses au second tour, ce n’est guère le cas des Militaires le lendemain à Rabat. Dans un Complexe Moulay Abdallah ouvrant ses portes une dernière fois avant sa réfection, ils ont frisé la cata devant le Real Bamako qu’ils jouaient à l’occasion. 
En effet et alors que l’on s’attendait à un tir groupé de nos deux représentants en cette compétition, l’ASFAR s’est fait peur et a hypothéqué ses chances de passer ce tour en étant contrainte au nul (2-2) synonyme de défaite, devant un Real Bamako plus que combatif. Les Maliens tout d’aise, sans leur fin de partie aux quadriceps, auraient très bien pu repartir de Rabat d’un hold-up sans ambages que d’aucuns n’en auraient eu à redire quoi que ce soit, tant ils ont géré leur sortie marocaine d’un manière aussi agréable qu’intelligemment efficace. En deux minutes, ils ont inscrit deux buts, l’un sur coup-franc et une bévue du gardien militaire et l’autre sur un contre d’école aussi beau qu’efficace. Une passe dans le dos de la défense à Rachid Taoussi et la voilà, d’être prise de vitesse, Lagrouni d’être ajusté avec à la clef un second but meurtrier. A l’actif de l’ASFAR cependant, le fait d’avoir retourné une situation compromise en remontant le score par Bilal Biat à cinq minutes du temps règlementaire et par le capitaine dans le temps mort de la rencontre. On voit mal les Militaires se refaire une santé à Bamako devant des gaillards aussi motivés qu’heureux de s’en être sortis à si bon compte dans cette séance sans rattrapage. L’ASFAR doit gagner au Mali. Pas impossible mais peu probable.
En Coupe de la CAF, le DHJ a réussi l’essentiel dans les ultimes secondes de la partie sur un but d’anthologie de son Guinéen de service Naby Soumah. On pourra dire que les Doukkalis bien dominateurs en cette partie ont fait l’essentiel, à savoir marquer et ne pas encaisser mais on est en droit de se poser une question quant à ce minimum acquis. Sera-t-il suffisant? En tout cas, il va être difficile à gérer lors du retour chez les Electriciens de l’AS Sonabel à Ouagadougou. Bonne chance à nos représentants!

Libé
Lundi 10 Février 2014

Lu 759 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs