Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flamenco et musique africaine pour animer l’Eté des Oudayas











Le Festival international des arts et de la culture souffle sa 5ème bougie



Et de cinq pour le Festival international des arts et de la culture : «Eté des Oudayas». Un zéphyr embaumé des airs africains et du flamenco espagnol soufflera, du 27 juillet courant au 1er août prochain, sur le magnifique site historique de la Kasbah des Oudayas. Le Comité national de la musique réussit donc son pari de redonner à ce bel endroit ses lettres de noblesse et de faire de la ville de Rabat un carrefour des arts et des cultures. En partenariat avec le département de tutelle, cette 5ème édition promet ainsi une programmation riche et variée.
Selon un communiqué des organisateurs, cette édition verra la participation des troupes « Africa Moove » de la Côte d’Ivoire et « Coton d’Afrik » du Congo Kinshasa, dont les répertoires sont issus de leurs traditions, notamment leurs magnifiques danses sur les rythmes des tambours offrant des chorégraphies impressionnantes de leur riche patrimoine culturel.    
Créé en 2011, le Groupe « Africa Moove » a choisi d’évoluer au Maroc. Tout comme «Coton d’Afrik» qui a vu le jour en 2006 et a pu drainer, dans le pays d’accueil, plusieurs musiciens virtuoses venus de différents pays d’Afrique subsaharienne. Les deux troupes sont, ainsi, parvenues à remporter un grand succès auprès du public marocain. 
Quant au concert maroco-espagnol, il offre une belle fusion entre Ayat Allah Chekkara et la troupe « Al Sur del Sur », dans une expérience unique au niveau de la créativité et du dialogue, en plus d’un rapprochement de deux cultures similaires permettant de créer une symbiose et une harmonie musicale.   
D’une part, l’empreinte profonde de « Al Sur del Sur » composé de grands musiciens virtuoses, musicologues et professeurs de musique réputés et  chevronnés, puisant leur inspiration dans les sources intarissables du flamenco authentique et le patrimoine d’un  folklore populaire de l’Espagne antique, avec une saveur musicale de la Méditerranée. Et, d’autre part, « Ayat Allah Chekkara Orchestral » pour la musique andalouse, dirigé savamment par Ayat Allah Emrane Chekkara, petit-fils qui a hérité du riche répertoire du défunt Abdessadek  Chekkara.
Parallèlement aux spectacles africains et au parfum andalou, la diversité marocaine sera également présente à travers la participation d’une pléiade d’artistes qui représentent différents courants musicaux. Il s’agit notamment du grand chanteur et compositeur Abdelouahed Titouani dans la chanson marocaine moderne, Haj Ahmed Pirou et l’orchestre Debbi dans le style gharnati, Cheb Yahya Gasmi, Cheb Zouhir, Chabba Rima et l’Orchestre Mannixe de l’Oriental, Mohamed Damou, ambassadeur de la chanson amazighe, Ribab Fusion de la jeune vague musicale du Souss et l’artiste Sy Mehdi représentant la nouvelle scène marocaine… Rendez-vous est pris pour le 27 juillet au jardin andalou pour la cérémonie d’ouverture qui s’annonce riche en couleurs.
 

Mustapha Elouizi
Lundi 27 Juillet 2015

Lu 669 fois


1.Posté par ilham le 28/07/2015 10:59
bonjour

je souhaiterai savoir si l’entree est libre pour le festival ou pas. merci

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs