Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fès : Rentrée scolaire sous haute pression




Fès : Rentrée scolaire sous haute pression
Parallèlement à la conférence de presse organisée par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Fès-Boulmane, à l’occasion de la rentrée scolaire 2012/2013, un établissement scolaire de la place a connu quelques perturbations à cause de la circulaire ministérielle n°122 relative aux nouveaux horaires d’enseignement dans les écoles primaires.
Cette circulaire, objet d’une grève et  d’un sit-in, organisés jeudi dernier par cinq syndicats représentatifs, dont la FDT,  devant et à l’intérieur de la délégation de l’enseignement à Fès, continue de susciter des protestations du corps enseignant dans le primaire constitué en majorité de femmes. Lesquelles ont réclamé, à travers des slogans, le départ du ministre de tutelle et la suppression de cette circulaire qui, à leurs yeux, « avorte » tout effort visant à améliorer la qualité de l’enseignement dans le primaire.
Les protestataires ont critiqué le contenu de cette circulaire qui n’a pas tenu compte du fait que dans le primaire il y a deux enseignants qui assurent les cours dans une même classe. Ce qui rend son application impossible.
Soulevée par notre correspondant lors de cette conférence de presse, la question des nouveaux horaires a suscité cette réaction auprès du directeur  de l’Académie : « En tant qu’administration relevant directement du ministère, nous ne pouvons que mettre en application cette circulaire car nous  ne pouvons violer les dispositions de la loi à ce propos », a souligné, M. Oueld Daddah, ajoutant que son administration reste attachée au dialogue dans le but d’élever le niveau de l’enseignant au même titre que celui de l’élève et de l’enseignement en général.
D’autres questions soulevées également à cette occasion par les journalistes ont concerné la deuxième circulaire ministérielle n°109, qui interdit aux enseignants du secteur public de travailler dans le privé, le sureffectif des classes dans certains établissements, les constructions en préfabriqué qui ne disposent pas des conditions nécessaires pour un enseignement digne des élèves.
Afin de souligner la transparence qui  caractériserait, selon lui, l’action au niveau de l’Académie,  M. Oueld Daddah a présenté à l’assistance un calendrier de visites aux établissements en fonction ou ceux en chantier afin que les personnes présentes  se rendent compte des réalités sur le terrain proposant des dates pour Fès, Moulay Yacoub, Sefrou et Boulmane.      
 
 

ATAICHE HASSAN
Lundi 24 Septembre 2012

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs