Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faut-il continuer à se voiler la face ?

Six Marocains meurent du sida toutes les semaines et 2.000 en sont atteints annuellement







2.000 nouvelles infections VIH enregistrées annuellement



10.017 Marocains sont porteurs du VIH, six personnes meurent chaque semaine à cause de cette maladie et 68% sont affectés du virus sans le savoir. C’est ce qu’a rapporté le Journal Al Alam en citant les participants à l’atelier « Sida et droits de l’Homme » organisé par le Conseil national des droits de l’Homme dernièrement à Agadir.  Souss-Massa arrive en tête des régions touchées avec 6.000 cas soit 24% du total des cas enregistrés au niveau national. Elle est suivie par Marrakech-Tensift (18%) et le Grand Casablanca (14%).  
Des chiffres en augmentation à en croire les statistiques du ministère de la Santé qui ont indiqué que le nombre de personnes séropositives a atteint 9.378 en 2014 et que celui de personnes vivant avec le VIH sans le savoir est passé de 80 à 70%.  Ces mêmes statistiques ont révélé que 2.000 nouvelles infections sont enregistrées chaque année  avec un taux d’incidence de 0,01%. Pour certains experts, la courbe monte  du fait du nombre de dépistages de plus en plus important. D’autres estiment  que cette augmentation est due au manque d’une véritable stratégie nationale de lutte contre le sida. Le sujet est considéré encore comme un tabou et ne fait donc pas l’objet d’un débat public. D’autant plus que la couverture des rétroviraux est très faible car seulement 15 % des malades sont traités. 
Dr. Nadia Bezzad, présidente de l’Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS) a déjà tiré la sonnette d’alarme en révélant que le sida continue de gagner du terrain au Maroc  avec dix nouvelles infections diagnostiquées quotidiennement, quatre décès du sida et 100 naissances de bébés séropositifs. Une hausse observée notamment chez les jeunes dont le nombre est estimé à 6 millions au Maroc, soit 20 % de la population.
Le manque de programmes d’éducation et de sensibilisation au VIH auprès de jeunes aggrave la situation et propage davantage cette maladie dont le mode de transmission dominant reste dans plus de 70% des cas la voie hétérosexuelle, estime-t-elle. Selon des statistiques mondiales, la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont enregistré 230 000 personnes vivant avec le VIH en 2013 et on estimait à 25.000 le nombre de nouvelles infections  dans la région et 2300 nouveaux cas parmi les enfants.
Les nouvelles infections au VIH ont augmenté de 7% entre 2005 et 2013 et  15.000 personnes sont décédées de causes liées à cette maladie. A noter que, entre 2005 et 2013, le nombre de décès liés au sida dans la région a augmenté de 66%.

Hassan Bentaleb
Lundi 13 Juillet 2015

Lu 2693 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs