Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faiza Hajji, première femme marocaine à intégrer le programme d'entrepreneuriat "Start-Up" au Chili




Faiza Hajji, première femme marocaine à intégrer  le programme d'entrepreneuriat "Start-Up" au Chili
Après des études supérieures en France, en Espagne et en Chine, Faiza Hajji, ingénieur en télécommunications, est la première Marocaine à intégrer le programme d'entrepreneuriat "Start-Up" 2013 au Chili, forte d'une grande expérience dans le travail de terrain en microfinance et en développement au Mexique, au Sri Lanka et en Malaisie.
A l'issue de l'appel à projets lancé par ce programme du gouvernement chilien au profit d'entrepreneurs porteurs de projets du monde entier, Mme Hajji a été la seule Marocaine retenue pour intégrer "Start-Up Chile" parmi une centaine de candidats en provenance des quatre coins du monde. "Ce fut une expérience très enrichissante à la fois sur le plan professionnel mais aussi humain. J'ai appris beaucoup de choses en étant en immersion dans ce monde fabuleux des start-up avec des entrepreneurs du monde entier, mais aussi sur l'écosystème chilien", a confié à la MAP Mme Hajji, qui fait partie de la 6ème promotion du "Start-Up Chile", un programme visant à promouvoir l'esprit d'entreprise et un modèle économique fondé sur l'innovation. 
A cet égard, elle a indiqué que Start-Up Chile, considéré comme un accélérateur unique au monde, est "une initiative du gouvernement chilien qui vise à faire progresser la culture d'entrepreneuriat et d'innovation dans ce pays d'Amérique du Sud et créer des liens avec les autres hubs technologiques dans le monde, en attirant des entrepreneurs du monde entier, sélectionnés non pas sur la base de leur nationalité mais selon leurs idées".
Après avoir rappelé que le programme a réuni, depuis son lancement en 2010, plus de 1.000 entrepreneurs des quatre coins de la planète (en moyenne sur 1.500 candidatures 100 projets sont retenus), Mme Hajji a expliqué que "Start-Up Chile" offre aux porteurs de projets innovants, un capital de départ, un visa de travail d'une année, des locaux à Santiago, et un réseau de mentors pour développer leurs projets.
Dans le même ordre d'idées, Mme Hajji a souligné que le projet lancé localement au Chili, vise à se développer en Amérique latine et au Maroc dans un premier temps avant de s'étendre à d'autres pays. 
Mme Hajji avait fondé en 2008, "l'Association du docteur Fatiha", du nom de sa défunte mère, dans le but d'assister les femmes en situation précaire en milieu rural et des jeunes de quartiers défavorisés dans des projets dédiés à faire de la protection de l'environnement un moteur de l'économie locale. 

Mercredi 11 Mars 2015

Lu 897 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs