Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat : Séminaire sur l’Etat de droit et la sécurité




Un séminaire sur l’Etat de droit et la sécurité a été organisé samedi à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat avec la participation d’universitaires, experts et étudiants-chercheurs du Master des sciences de sécurité et gestion des risques (MSGR).
Les intervenants lors des travaux de ce séminaire, initié par le MSGR, en collaboration avec la Faculté de Settat, ont notamment tenté d’appréhender les concepts d’Etat de droit et de sécurité et passé en revue leurs fondements ainsi que la hiérarchisation de leurs normes.
 Ils ont également mis l’accent sur l’évolution du domaine de la sécurité, en relation avec les politiques publiques, et son adaptation aux mutations sociales et technologiques.
L’enjeu de la démocratie, ont-ils relevé, devient crucial et appelle plus que jamais au maintien du cap quant au respect des libertés et le maintien de l’ordre public dans l’Etat de droit.
 Evoquant le processus démocratique au Maroc, des intervenants ont souligné l’importance de l’anticipation des réformes politiques dans le pays et passé en revue, à ce propos, les avancées démocratiques apportées par la Constitution actuelle.
Soumaya Akkour, professeur-chercheur à la Faculté, a particulièrement souligné l’intérêt du thème choisi qui incite à la réflexion sur les réponses apportées aux questions sécuritaires tout en préservant le champ des libertés, dans le cadre du respect des fondements de l’Etat de droit. 
Il s’agit là d’un thème d’actualité sur les plans régional et international, a-t-elle ajouté, saisissant l’occasion pour mettre en exergue l’effort de recherche entrepris par les étudiants-chercheurs de ce Master pour enrichir la bibliothèque universitaire.
 De son côté, Lahcen Dahmani, professeur-chercheur à la Faculté, a souligné l’importance de donner la parole aux étudiants-chercheurs, dans les séminaires, pour qu’ils ne soient pas cantonnés dans le rôle de consommateur de la culture et du savoir, se félicitant, par ailleurs, des regards croisés, relevés au cours des travaux, sur l’évolution du concept de la sécurité ainsi que sur la mission régalienne d’assurer la sécurité dans le cadre de l’Etat de droit.
 Les exposés faits lors de ce séminaire ont porté notamment sur «L’Etat de droit : concept et fondements», «Le diagnostic de la sécurité, d’abord!», «Les formes de l’insécurité», et «Les acteurs de la sécurité dans l’Etat de droit, cas de l’agent d’autorité».

Libé
Mardi 8 Mai 2012

Lu 978 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs