Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Face à des agresseurs munis d’arme blanche et de bombes lacrymogènes : Deux policiers contraints de faire usage de leurs armes de service à Berrechid




Des éléments de police ont été contraints de faire usage de leurs armes de service, mercredi soir, dans le district provincial de la sûreté à Berrechid, contre des individus qui ont tenté d’agresser des agents de la sûreté à l’aide d’arme blanche et de bombes lacrymogènes.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les agresseurs ont des antécédents judiciaires et font l’objet d’avis de recherche au niveau national pour constitution de bande criminelle spécialisée dans le vol avec violence et trafic de drogue.
La même source a indiqué que, dans le cadre des interventions de terrain entreprises par les services de la sûreté en vue de lutter contre le crime, les services du district provincial de la sûreté à Berrechid ont intercepté, mercredi soir, un véhicule léger roulant à vive allure au niveau de l’un des quartiers périphériques de la ville avec 4 personnes à bord.  Ces derniers, qui ont refusé d’obtempérer aux sommations des éléments de la sûreté de s’arrêter pour vérifier leur identité, ont tenté de prendre la fuite après avoir fait montre d’une forte résistance, a ajouté la source, précisant qu’une crevaison des pneus du véhicule les a contraints à s’arrêter et s’attaquer aux policiers à l’aide d’arme blanche (grands sabres) et d’une bombe lacrymogène.
A ce moment, trois personnes munies d’armes blanches sont arrivées à bord d’une autre voiture pour prêter mainte forte aux agresseurs, a ajouté le communiqué, indiquant qu’un policier de la brigade des moutards qui s’est vu obligé de tirer des balles de sommation en direction de l’une des voitures, a été grièvement blessé par les agresseurs.
Pour défendre son collègue, un autre policier a tiré en l’air pour dissuader les mis en cause, avant de se voir contraint, devant leur persistance, de tirer une deuxième balle qui a atteint l’un d’entre eux au niveau de la cuisse, suite à quoi ce dernier a été évacué à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, poursuit la même source.
Lors de cette opération, ajoute la même source, deux suspects ont été arrêtés. Le premier a été placé en garde à vue alors que le deuxième, blessé, a été mis sous surveillance médicale. Six grands sabres et une bombe lacrymogène ont été saisis, ainsi qu’une grande quantité de pierres supposées servir dans des actes de vol et de banditisme de grand chemin.
Une enquête a été ouverte en coordination avec le parquet général près la Cour d’appel de Settat en vue de mettre la main sur les autres agresseurs, relève la même source.

MAP
Vendredi 13 Avril 2012

Lu 739 fois


1.Posté par FODDA le 17/04/2012 15:01
Pour une revue de presse en langue francaise, des fautes de styles ne sont pas admissibles.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs