Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

FDT, UMT, UNTM et UGTM protestent : Marche contre les lobbys de l'immobilier à Essaouira




FDT, UMT, UNTM et UGTM protestent : Marche contre les lobbys de l'immobilier à Essaouira
La ville des alizés vient de connaître dimanche 18 décembre courant, un mouvement de protestation, le premier du genre dans le secteur de l'enseignement au niveau de la province, à travers une marche pacifique initiée par le Syndicat national de l'enseignement (FDT), la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement (UNTM), la Fédération nationale de l'enseignement (UMT) et la Fédération libre de l'enseignement (UGTM).
La coordination nationale de ces centrales a su créer l'événement et tenir en haleine toute une ville qui se préoccupe de la situation de l'école publique et de son staff pédagogique et administratif.
A cet effet, les participants ont scandé des slogans en faveur de la protection de l'école publique, la mise en valeur des sacrifices des enseignants, le respect des lois et des procédures ainsi que la moralisation de la vie syndicale tout en condamnant le phénomène des fonctionnaires fantômes.
La marche avait démarré depuis la place Menzah, en traversant le boulevard Mohammed VI, avant d’arriver à 13 h au siège de la délégation régionale du MEN. Tout en marquant sa solidarité avec les familles de Dar El Cadi Ben Rahmoune ayant fait l'objet d'un procès intenté par l'AREF Marrakech-Tensift-El Haouz, représentée par son directeur, en vue de les évacuer des appartements qu’elles occupent depuis quarante ans déjà. Procès sélectif qui a débouché sur des verdicts contradictoires et largement contestés par les familles et l'ensemble de l'opinion publique à Essaouira. Les participants ont scandé des slogans contre le lobby de l'immobilier qu'ils accusent de manoeuvres dans cette affaire.
Mohammed Mouatassim, secrétaire provincial du SNE/FDT a tenu, au nom de la coordination syndicale, de placer ce débrayage, qui sera suivi d'une grève provinciale de deux jours le 21 et 22 décembre 2011, dans son contexte historique et institutionnel.
De ce fait, il a mis l’accent sur le projet commun des quatre syndicats qui se sont ralliés autour d'une vision pour l'institutionnalisation des relations avec la délégation du MEN, la moralisation et la revalorisation de la vie syndicale à Essaouira. Le communiqué commun des quatre syndicats, a t- il ajouté, exprime clairement leur position sur le dialogue stérile au niveau de la commission provinciale, et qui n'a débouché jusqu'à présent sur aucune solution consensuelle satisfaisant les revendications justes de la coordination. Celle-ci a appelé à revoir les affectations des ressources humaines, décidées en dehors de la commission provinciale, la diffusion de la note réglementant la candidature et le choix des enseignants postulant aux classes d'intégration scolaire selon les normes, pédagogique et didactique requises. Le communiqué avait, entre autres, exigé l'éradication des fonctionnaires fantômes ainsi que le règlement du manque de professeurs dans certaines matières notamment au niveau collégial.
Par le biais d'un précédent communiqué, les quatre syndicats avaient mis à l'index l'ex-délégué fraîchement muté à Marrakech. Ce dernier est accusé par lesdits syndicats, d'avoir institué une culture clientéliste et érigé l'arbitraire en matière de décision avec un lourd passif fait d'abus, de problèmes et d'irrégularités.
Après avoir mis en avant les acquis de la coordination syndicale, le communiqué a exprimé son étonnement quant à la mutation de l'ex- délégué à Marrakech à la veille du changement de l’équipe gouvernementale. Une mutation qualifiée de promotion à la lumière de son bilan qualifié de catastrophique, par le communiqué.

Abdelali khallad
Mercredi 21 Décembre 2011

Lu 1225 fois


1.Posté par adil gharssouan le 22/12/2011 10:16
Vous pensez pas mr khallad que le titre n'a rien avoir avec la marche puisque le but de la marche est de mettre en évidence les différentes infractions commises par la délégation en générale et pas seulement l'affaire de dar el Cadi Ben Rahmoune

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs