Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exercice de gestion de crises à l'aéroport Tanger Ibn Battouta

"Tingis 02" est conçu comme une opération mettant en œuvre une situation fictive ne faisant aucune référence à une situation existante




Un exercice de sûreté et de sécurité de l'aviation civile, baptisé "Tingis 02", a eu lieu, mercredi, à l'aéroport Tanger Ibn Battouta, dans l'objectif d'évaluer et d'améliorer le dispositif de gestion de crises mis en place au niveau de cette plateforme aéroportuaire.
Initiée par l'Office national des aéroports (ONDA), sous la supervision de la Direction d'aéronautique civile, cette opération consiste en la réalisation d'un scénario de stimulation basé sur une série d'évènements chronologiques, afin de tester l'efficacité du plan d'urgence de l'aéroport et la réaction des différents partenaires intervenant dans le système de sûreté et de sécurité et dans la chaîne de commandement, vis-à-vis des différents évènements.
Cet exercice, auquel ont été associés tous les partenaires concernés par la sûreté de l'aviation civile, en l'occurrence la Direction générale de sûreté nationale (DGSN), la Gendarmerie Royale, les Forces Royales Air, la Douane, la Protection civile et la RAM, s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des exigences du Programme national de sûreté de l'aviation civile et de la réglementation internationale dictée par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).
S'agissant de l'exercice en lui-même, "Tingis 02" est conçu comme une opération mettant en œuvre une situation fictive ne faisant aucune référence à une situation existante, sachant que les scénarios montés, qui étaient méconnus par les services de l'aéroport, ont été distribués exclusivement aux participants à l'exercice, en fonction de leur rôle.
Le premier scénario concerne un problème d'atterrissage d'avion qui a permis de tester la réactivité du Service de sauvetage et de lutte contre l'incendie des aéronefs pour l'extinction d'un feu, alors que le deuxième porte sur la stimulation d'un acte terroriste dans l'enceinte de l'aéroport, ponctué par des scènes de prise d'otages de passagers au bord d'un avion au sol.
Dans une déclaration à la presse, le directeur du Pôle d'exploitation aéroportuaire à l'ONDA, Hamid Mokadem, a affirmé que cet exercice de stimulation a pour objectif de sortir avec des conclusions et un plan d'action permettant d'améliorer le système de sûreté et de sécurité de l'aviation civile.
Plus particulièrement, a-t-il précisé, cette opération consiste à évaluer la mise en place d'une équipe de gestion de crises, composée des différents intervenants dans la chaîne de sûreté et de sécurité des opérations aéroportuaires, le temps déployé pour réunir cette équipe dans l'endroit indiqué et dispatcher l'information, ainsi que la maîtrise du manuel d'urgence et le traitement des otages.
Par ailleurs, le responsable a assuré que le système marocain d'aviation civile est d'un "très bon niveau", preuve en est l'ensemble des audits réalisés régulièrement, que ce soit au niveau de l'Europe ou des Etats-Unis, notant que ce dispositif de sûreté et de sécurité est reconnu de par le monde pour "son efficacité".

Vendredi 23 Décembre 2016

Lu 1107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs