Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exclus de l’établissement : Sit-in des élèves du ‘‘Lycée qualifiant Le Prince Héritier’’ de Tafraout




Exclus de l’établissement : Sit-in des élèves du ‘‘Lycée qualifiant Le Prince Héritier’’ de Tafraout
Depuis plusieurs jours, six élèves du ‘‘Lycée  qualifiant Le Prince Héritier’’ de Tafraout mènent un sit-in devant le portail de  leur établissement et clament, en chœur, des slogans contre la décision de l’administration de les renvoyer de l’établissement. Ce sont, pour la plupart, des élèves ayant poursuivi jusqu’à l’année dernière leur scolarité en première ou deuxième année du Bac. Mais ayant redoublé deux fois, les dispositions d’une loi en vigueur   les met illico à la porte  du lycée. Une situation qu’ils ne sont pas près d’accepter, disent-t-ils. D’abord en invoquant les notes  ministérielles qui déconseillent la radiation  précipitée des élèves redoublants plus d’une fois en raison, des taux de réussite encourageants  constatés chez ces réintégrés depuis l’application desdites notes en 2003. Mais, surtout,  en contestant, à la base, le verdict  du conseil des classes: instance scolaire habilitée à se prononcer dans cette affaire.
«C’est une décision qui repose sur des arguments subjectifs  et capricieux : le rejet de nos demandes de réinsertion adressées à la direction du lycée, est motivé par le manquement à la discipline et l’absentéisme. C’est faux! Nous n’avons jamais été soumis durant notre cursus au lycée au conseil de discipline. Quant aux absences évoquées, nous ne  les nions pas, mais elles sont toujours justifiées par des motifs valables », nous lancent entre deux slogans scandés par l’ensemble, trois élèves en sit-in, à peine 19 ans, redoublants au tronc commun et la 2ème année du Bac.
Pour leur camarade âgé de 20 ans, qui tient un écriteau appelant l’administration à revenir sur son ‘‘diktat’’, redoublant également deux fois de  suite en première et deuxième années du Bac, la question de l’âge  mise en avant par la direction du lycée, n’est qu’un prétexte pour nous ‘‘jeter dehors’’. « Si la note ministérielle 118 ne s’applique qu’aux élèves âgés de 18 ans au plus de ne pas pouvoir retourner à l’école après leur exclusion, pourquoi l’administration vient-elle d’accorder  à un autre camarade exclu, de même âge que nous, de regagner les bancs de la classe?», s’exclame-t-il.
Un autre élève protestataire ajoute que la même administration a bien accepté l’année dernière l’inscription dans notre  lycée d’un élève renvoyé d’un établissement à Agadir pour le même motif de redoublements de classe. «Même l’argument du sureffectif, souvent avancé dans pareil cas, ne se pose pas au lycée  qui dispose largement de places pour tous», se défend un autre.
Bref, concluent ces élèves en colère, tout laisse croire que l’administration a préféré nous contrarier en   s’engageant dans un bras de fer inavoué avec nous plutôt que de chercher à trouver une solution plus raisonnable à notre situation ! « Tenez ! On suggère  aux élèves de la deuxième année du Bac de pouvoir regagner la classe et passer l’examen option ‘‘ Bac libre’’. Tout en sachant que c’est une proposition que nous rejetons sans hésiter vu qu’elle est pénalisante pour nous.
En effet, dans ce cas, les élèves sont tenus de  passer aux examens la totalité des matières étudiées. Autrement dit, l’épreuve dite ‘‘régionale’’ passée en 1ère année du Bac ne comptera pas donc  pour eux. Par contre, si les élèves  sont réintégrés officiellement, ils ne seront soumis aux épreuves  que  dans cinq matières»,  explique un élève expulsé du Bac.
Nous avons tenté de contacter le directeur du Lycée  qualifiant Le Prince Héritier pour  nous éclairer sur cette situation et livrer sa version du fait, mais  celui-ci est resté sourd à nos appels téléphoniques tout au long de la journée de mercredi.  Faute de quoi nous avons décidé d’aller voir d’autres responsables de lycées relevant de la délégation d’Inzegane et d’Agadir. Tout en nous renseignant sur des cas pareils, qui sont légion dans leurs établissements, ces responsables ne nient pas qu’une grande partie parmi eux est finalement repêchée sans prendre en considération l’âge, les notes de discipline ou l’assiduité tant que l’élève n’est pas présenté au conseil de discipline.
« Seules quelques cas vraiment difficiles et récidiviste ayant commis des actes d’indisciplines graves ont été expulsés définitivement, alors que les repentis et ceux qui se sont montrés prêts à se conformer aux règles de conduite requises    ont été acceptés sous condition de changer d’établissement scolaire », nous renseigne le directeur d’un collège à Aït Melloul. Lequel n’a pas hésité à souligner les bons résultats obtenus parmi ces exclus. La position de la direction du Lycée  qualifiant Le Prince Héritier reste malheureusement intraitable quant à répondre à la requête de ces apprenants. Parents et tuteurs, qui considèrent que la volonté farouche dont font montre ces élèves pour décrocher le fameux retour au lycée, est un gage suffisant de leur bonne volonté  de  tenter leur ultime chance.
Ils sont disposés, nous dit-on, à signer des engagements garantissant à l’administration la bonne conduite de leurs enfants au lycée. Mieux ! ils vont jusqu’à proposer une autre solution, pourvu qu’elle sauve la continuité de leur scolarité : que ces élèves  changent d’établissement en allant continuer leurs études dans une ville proche.
Ceci sans  cacher leurs craintes et le grand désarroi suscité  par ce ‘‘radicalisme’’ de l’administration qui risque, selon leurs parents, si rien n’est fait, de jeter leur progéniture dans les griffes de la délinquance et de toutes les dérives de la société touchant les jeunes désœuvrés.

IDRISS OUCHAGOUR
Samedi 31 Octobre 2009

Lu 663 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs