Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exaspérées par les poursuites judiciaires : Les blouses blanches rendent leur tablier pour un jour




Exaspérées par les poursuites judiciaires : Les blouses blanches rendent leur tablier pour un jour
Evitez d’aller à l’hôpital aujourd’hui sans cas de force majeure, car vous risquez fort d’être désagréablement surpris par l’absence de services puisque le personnel du secteur de la santé organise aujourd’hui un débrayage de 24 heures. Tous les services sanitaires, hospitaliers, administratifs et centraux seront en grève ce mercredi, à l'exception des urgences et des services de réanimation qui continueront à fonctionner normalement.
 Agacées par les poursuites et jugements dont ont fait l’objet plusieurs fonctionnaires  de la santé, les blouses blanches ont décidé  de débrayer pendant 24 heures. Il s’agit là, comme l’indique le communiqué des quatre syndicats les plus représentatifs dans le secteur de la santé, affiliés à la Confédération démocratique du travail, la Fédération démocratique du travail, l'Union générale des travailleurs du Maroc et l'Union nationale du travail au Maroc, d’une grève préventive pour attirer l’attention des responsables sur ce phénomène qui a tendance à s’amplifier. Les syndicats expriment leur surprise et leur colère suite à ce nouveau jugement à l’encontre d’une autre infirmière, en l’occurrence Ouhssaine Fatima  qui vient d’être condamnée récemment par le tribunal de Ouarzazate à quatre mois de prison ferme  assortie d’une amende de 50 millions de centimes en raison d’une présumée faute professionnelle « commise » en 2009.
Il est à rappeler qu’il y a un mois, une autre infirmière (Darak Fatima) exerçant dans le même hôpital provincial de Ouarzazate, a écopé de cinq mois de prison ferme et d’une lourde amende. Les quatre syndicats enregistrent également non sans surprise et exaspération, l’amplification du phénomène à travers le pays. De Casablanca à El Jadida en passant par Safi, Errachidia et Béni Mellal, pour ne citer que ces villes, les poursuites judiciaires et les jugements pour le même « motif », ont tendance à prendre de l’ampleur. Pire, selon le communiqué syndical, toutes ces affaires font scandale face au mutisme voire à l’indifférence de l’administration et sans aucun soutien de la part de la direction des règlements et contentieux comme si les intéressés exerçaient ailleurs que dans un établissement appartenant à l’Etat. « Les deux collègues devaient être soutenues lors de leurs procès iniques par des avocats spécialisés en la matière, désignés par le ministère de la Santé. C’est scandaleux de voir des infirmières, qui accomplissaient leur devoir, jugées comme de vulgaires criminelles par le Code pénal », ajoute le communiqué. Les syndicats condamnent vivement ces poursuites et le silence des responsables qui ignorent les conditions de travail du personnel de la santé. Ils demandent à l’Etat d’assumer ses responsabilités en assurant une véritable protection et un vrai soutien au personnel de la santé. Dans ce sens, les quatre syndicats réclament une révision de la loi à ce sujet, car cette dernière est jugée obsolète. Enfin, ils se solidarisent avec toutes les victimes de ces poursuites injustes.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 21 Mars 2012

Lu 1305 fois


1.Posté par futurbarbu le 21/03/2012 09:20
Quel est le plaignant contre ces infirmieres et quelle est la plainte ,vous ne dites rien à ce sujet ,alors on ne peut pas prendre position !

2.Posté par abdelmajid le 21/03/2012 14:16
avec tout le respect que je dois au corps medical, je vous prie de laisser ce gouvernemet en place assainir nos hopitaux de certains medecins et infirmiers sans scrupules.pourquoi cet acharnement a mettre le baton dans les roues et a defendre le mal.laissez egalement la justice faire son travail.je voudrai enfin lancer un appel a tous les vrais marocains soucieux de l avenir de notre pays de soutenir les reformes courageuses de ce gouvernement sur internet .

3.Posté par infirmier le 21/03/2012 18:17
bonjour $pr mr futurbarbu
deux infirmières condamnées pour des dégats: plexus brachiale qui peut etre present lors des accouchements, et c'est dieu qui peut les proteger oui on peut les prévenir par des césariennes mais.une infirmière qui travaille 30ans dans ce service a l'expérience requise mais la famille a le droit de demander leur droit à une meilleure santé pas d'avoir d'autre invalidité.
la la dame qui se presente à la maternité pour accoucher avec son mari qu'il a dit que sa femme poursuit avec un gynéco et qu'il nécessite une césarienne d'aprés le pere.le probleme ici que sa femme arrive dans la dernière stade.soit la sage femme opte pour aider la femme et la proteger avec des circonstance qu'ils ont aider la femme d'accoucher facilement.ou bien aller apeler le gynécologue par telephone et on attend son arrivée et la préparation du bloc opératoire en face de l'etat de la femme (dernier stade) le bebe n'attend pas et il a que quelques minutes soit il est sauvé soit lui et la mere vont à la morgue ::::à vous de juger cette histoire vient d'etre lancée à la presse

4.Posté par aziz le 23/03/2012 09:35
voila des gens qui ne font pas leur travail comme il faut, qui obligent les gens, indireceent, d'user de la corruption, qui font fi de la déontologie et qui crie au loup lorsqu'on applique la loi sur eux. Il faut plus d'application de loi, la preuve allez y dans une urgence le soir et voyez comment on se comporte avec vous, on vous traite très très ouvent comme une merde, personnellement j'avais un jour 40 de fivre un samedi soir, je suis allé dans une clinque CNSS,j'ai attendu plus d'une heure dans la salle d'attente qui n'est autre qu'un couloir où il y a un froid glaciale, alors que juste à côté de moi deux femmes discutaient, à la fin je me suis rendu compte que c'était le medecin et son infermière qui se racontent leurs vies alors que moi je crève juste à côté. le serment d'hyporate est très souvent devenu le serment d'hypocrite

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs