Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Et si des chauves-souris avaient remplacé les bombes atomiques en 1945?




Et si des chauves-souris avaient remplacé les bombes atomiques en 1945?
Des armes atomiques qui ont été lancées sur Hiroshima et Nagasaki, on connaît le cheminement. En processus de création depuis 1939, pour le compte du projet Manhattan qui donnerait lieu à l’attaque sur le Japon six ans plus tard, ces armes n’étaient pourtant pas le seul moyen envisagé par les Etats-Unis pour vaincre leur ennemi d’alors. «En mars 1943, les Etats-Unis développaient une autre arme qui aurait potentiellement pu éviter plusieurs milliers de morts», explique le site Mental Floss. «Enfin, si vous ne comptez pas le million (en gros) de chauves-souris qui seraient mortes dans cette autre configuration».
Mental Floss explique en effet que plusieurs possibilités étaient considérées, pour combattre le Japon et notamment répliquer à l’attaque de Pearl Harbor. A une époque où les habitations japonaises étaient encore largement faites de bois et de papier, provoquer des incendies était une option, mais comment?
Un chirurgien dentiste américain, Lytle S. Adams, songea aux chauves-souris. En 1948, dans une interview accordée au Bulletin of the National Speleological Society, il expliquait:
 «Je revenais du Parc national des grottes de Carlsbad, au Nouveau Mexique, et j’avais été considérablement impressionné par les batailles de chauves-souris... Est-ce que ces millions de chauves-souris ne pourraient pas être équipées de bombes incendiaires et larguées depuis des avions?»
Il se trouve qu’Adams connaissait Eleanore Roosevelt. Il parvient donc à obtenir une audience à la Maison Blanche, rapporte The Atlantic. La proposition, bien qu’excentrique, fut examinée par un comité scientifique. Et finalement approuvée par Roosevelt.
En mars 1943, raconte Mental Floss, des grottes du Texas, abritant des millions de chauves-souris répondant aux critères voulus, avaient été repérées. «Pendant l’année suivante, 2 millions de dollars (l’équivalent de 25 millions de dollars selon la valeur courante), furent dépensés pour tester la théorie d’Adams. (...) L’armée pensait que les bombes chauves-souris pouvaient en effet fonctionner».
Cependant, durant l’année 1944, il fut finalement décidé que les chauves-souris ne seraient pas prêtes à temps. Le projet fut annulé.

Libé
Jeudi 4 Avril 2013

Lu 83 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs