Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira-Al Jadida

Les élèves de l’établissement Al Khansaa réclament leur école




Les  élèves de l’école Al Khansaa à Essaouira accompagnés de leurs parents et tuteurs, habitants d'Essaouira El Jadida ont organisé un sit.in à Ghazoua située à 10 km d'Essaouira pour réclamer l’ouverture de leur école toujours en otage entre un entrepreneur qui refuse de livrer l’établissement avant encaissement de ses dus, et un mode de paiement qui va moins vite que les travaux réalisés. 
Après achèvement des travaux de construction de l’école Al Khansaa, l’entrepreneur, faute de paiement, a refusé de céder l’école aux services de la délégation du ministère de l’Education nationale, chose qui relève parfaitement de son droit, mais qui  constitue un cas isolé d’après des sources concordantes à la délégation du MEN à Essaouira. D’habitude, après la finition, les entrepreneurs livrent l’ouvrage en question aux services du patrimoine en attendant le dépôt-bilan. La preuve, bon nombre  d’entrepreneurs qui viennent de réaliser des collèges dans la délégation n’ont pas encore perçu une  bonne partie de leurs dus.  Mais les établissements ont été livrés et les classes sont déjà opérationnelles. Les services de la délégation citent certains cas qui témoignent d’une autre approche de gérer ce genre de dossiers à caractère pédagogique et social ; des entrepreneurs ont livré des classes en attendant la réalisation des autres structures pour permettre aux élèves de rejoindre leurs classes et ne pas compromettre la rentrée scolaire. Cependant, toutes les opinions s’accordent sur la qualité des constructions de l’école Al Khansaa qui ont été réalisées selon un coût largement inférieur aux marchés pareils.
D'après un communiqué de l'Association des tuteurs et parents des élèves de l'Ecole Al Khansaa, les 200 écoliers continuent leur scolarisation dans l'internat de l’école  supérieure  de technologie à Ghazoua, dans des conditions défavorables à l'apprentissage.  Un espace insalubre manquant d'eau potable. L'APT se déclare prête à adopter d'autres formes  de protestation pour faire valoir le droit de leurs enfants à une scolarisation dans les normes.
Plusieurs sources concordantes affirment que la situation va vers un déblocage définitif, les services financiers de l'Académie régionale Marrakech-Tensift El Haouz auraient déjà effectué un premier décompte en faveur de l'entrepreneur en attendant le versement de la deuxième et dernière tranche de la valeur de ce marché qui devrait profiter aux apprenants au lieu de devenir en litige.


Abdelali khallad
Jeudi 11 Décembre 2008

Lu 1298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs