Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eradiquer le travail des petites bonnes

L’Association Insaf continue son combat




Eradiquer le travail des petites bonnes
A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre le travail précoce et afin de créer les conditions de partage d’expériences entre les acteurs publics et associatifs impliqués dans la lutte contre le travail des «petites bonnes», l’Association Insaf organise une rencontre en hommage aux intervenants et aux filles réinsérées en famille et au parcours scolaire exceptionnel. Cette rencontre, qui aura lieu aujourd’hui 12 juin à la Maison des jeunes, quartier administratif, Imintanout, vise également à renforcer la mobilisation des acteurs associatifs et institutionnels, sensibiliser l’opinion publique et créer les conditions de duplication du programme de lutte pour l’éradication du travail des «petites bonnes» dans d’autres localités.
Depuis 2005, Insaf mène, dans la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, un combat quotidien pour l’éradication du travail de «petite bonne» pour les retirer des lieux d’exploitation, les réinsérer dans leurs familles et à l’école et leur assurer un suivi social et pédagogique. Près de 300 filles mineures ont ainsi été retirées du travail domestique et sont retournées auprès de leurs familles et à l’école. Parmi elles, 4 jeunes filles poursuivent actuellement leurs études universitaires. Grâce à la mobilisation de centaines d'acteurs institutionnels et sociaux, locaux et nationaux et à l’appui de partenaires institutionnels publics et privés, nationaux et internationaux, le programme «Lutte pour l’éradication du travail des petites bonnes» a permis d'éliminer totalement cette pratique sociale inqualifiable dans tous les douars de la région. 
Au niveau national, le Collectif «Pour l’éradication du travail des petites bonnes» accomplit un important travail de sensibilisation et de plaidoyer qui a permis de faire tomber des tabous et de porter le débat au niveau des instances législatives et gouvernementales. Ce cadre de coordination associative a aussi permis d’intervenir efficacement dans la poursuite judiciaire des auteur(e)s de violences et d’homicides contre des «petites bonnes» dans  plusieurs villes.

Jeudi 12 Juin 2014

Lu 844 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs