Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête pour terrorisme après la disparition de l'avion de Malaysia Airlines

La priorité des autorités est de retrouver l’avion




Enquête pour terrorisme après la disparition de l'avion de Malaysia Airlines
La Malaisie a lancé une enquête pour terrorisme après la disparition samedi d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord, dont des passagers mystérieux qui auraient utilisé des passeports volés, tandis que le FBI américain va envoyer des enquêteurs.
Les inquiétudes liées à une possible attaque terroriste ont augmenté après l'annonce par le gouvernement d'une enquête sur quatre personnes suspectes à bord du vol MH370 faisant la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin. Parmi eux, au moins deux passagers ont utilisé des passeports européens volés.
"Nos services de renseignements ont été mobilisés et bien sûr les agences de contre-terrorisme (...) de tous les pays concernés ont été informées", a déclaré dimanche le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein.
Le vol MH370, qui transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont 153 Chinois et quatre Français, et 12 membres d'équipage, semble avoir perdu le contact avec le contrôle aérien quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam, sans avoir envoyé de signal de détresse.
Il avait disparu des écrans radars samedi vers 01h30 (17h30 GMT vendredi), soit environ une heure après son décollage. Alors que les opérations de recherche maritimes et aériennes n'ont pour l'instant pas permis de localiser l'appareil, Malaysia Airlines a souligné dimanche "craindre le pire".
Des avions vietnamiens à la recherche de l'appareil avaient repéré samedi deux traînées parallèles de carburant de 15 à 20 kilomètres de long en mer de Chine du sud, toujours présentes dimanche. Mais les navires arrivés sur place n'ont pas trouvé trace du Boeing, selon un haut responsable vietnamien.
"Nous n'avons pas pu localiser, voir quoi que ce soit", a de son côté déclaré dimanche le patron de l'aviation civile malaisienne Azharuddin Abdul Rahman.
Si l'avion s'est abimé en mer, il pourrait s'agir de la catastrophe aérienne la plus meurtrière d'un avion de ligne depuis 2001, date de l'accident d'un Airbus A-300 d'American Airlines qui avait fait 265 morts aux Etats-Unis.
Les spéculations se sont multipliées autour des deux passagers aux passeports volés. Un Autrichien du nom de Christian Kozel et un Italien du nom de Luigi Maraldi apparaissent sur le manifeste, mais aucun d'eux n'était à bord, selon des responsables, et tous les deux se seraient fait voler leur passeport, respectivement en 2012 et 2013.
"Nous sommes au courant des informations sur le vol de deux passeports. Nous n'avons pas trouvé de lien avec le terrorisme, bien que ce soit trop tôt et en aucune façon définitif", a déclaré un responsable américain à Washington.
Selon la presse américaine, les Etats-Unis, qui avaient trois ressortissants à bord, vont dépêcher des agents et des experts du FBI pour enquêter.
"Juste parce que (les passeports) ont été volés ne veut pas dire que les voyageurs étaient des terroristes", a tempéré un haut responsable du Département de la sécurité intérieur au Los Angeles Times, notant qu'ils pouvaient simplement être des "voleurs"

AFP
Lundi 10 Mars 2014

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs