Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En Syrie, la guerre se rapproche des provinces côtières




En Syrie, la guerre se rapproche des provinces côtières
Une offensive lancée depuis trois semaines par les insurgés syriens au nord de Lattaquié, dans le réduit alaouite, a rapproché la guerre des provinces côtières de la Syrie, jusque-là épargnées globalement par les combats.
Les rebelles sont désormais dans les collines qui dominent la mer, et le port de Lattaquié est à portée de leurs armes. Il y a un mois, un tir de roquette a fait huit morts à un barrage routier de ce secteur.
 Les souvenirs de l'offensive rebelle lancée en août dernier dans la même province sont encore vifs parmi les habitants qui se bousculent dans les rues de Lattaquié, le berceau de la famille Assad.  Des dizaines de villageois alaouites, branche de l'islam chiite à laquelle appartiennent les Assad, avaient été tués par des djihadistes appartenant notamment à l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL, lié à Al Qaïda).
 Depuis que la crise syrienne a basculé dans la guerre civile, de nombreux soldats et miliciens pro-gouvernementaux sont partis des provinces de Lattaquié et de Tartous, plus au sud, pour aller combattre sur d'autres champs de bataille du pays. Mais la guerre restait cependant à distance et un sentiment de sécurité relative habitait les habitants de Lattaquié.
 "Ici, tout le monde a envoyé ses fils se battre dans d'autres régions de Syrie, et chaque jour, nous entendons les sirènes et les funérailles de ces soldats", dit une militante basée à Lattaquié qui se fait appeler Yasmine.
 "Mais aujourd'hui, il s'agit de combats véritables. Nous pensions que nous étions quasi invincibles, comme si les rebelles n'arriveraient jamais jusqu'à nous. Mais c'était faux", ajoute-t-elle.  Yasmine rapporte que des écoles sont pleines de familles alaouites qui ont fui leurs villages plus au nord. Un phénomène courant dans d'autres parties du pays, mais une nouveauté sur la côte.
Les combats en cours ont éclaté le mois dernier, lorsque des rebelles venus de Turquie ont pris le poste-frontière de Kassab, le dernier que contrôlaient les forces gouvernementales sur la frontière turque.
 Ils ont aussi pris position sur une plage rocheuse dans le nord de la province de Lattaquié, un gain symbolique - "c'est le premier secteur côtier de Syrie à être libéré!", déclarait alors un insurgé dans une vidéo mise en ligne fin mars - et affronté les forces d'Assad pour le contrôle d'un petit massif côtier incluant le Point d'Observation 45, un site de communications par satellite. 
Impossible de dire pourtant si la percée des rebelles dans le Nord méditerranéen de la Syrie marque un tournant décisif dans le conflit qui a déjà fait 150.000 morts et contraint plus de 2,6 millions de Syriens à fuir leur pays.

AFP
Lundi 14 Avril 2014

Lu 211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs