Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elections en Tunisie : L'UE félicite les islamistes d'Ennahda




La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et la Commission européenne ont félicité vendredi le parti islamiste Ennahda pour être arrivé en tête des élections à l'assemblée constituante en Tunisie, promettant l'aide de l'UE sur la voie de la démocratie et la liberté. "Nous saluons les candidats et les partis qui ont pris part à ce processus démocratique. Nous félicitons également le parti Ennahda, qui a recueilli le plus grand nombre de voix», déclarent Mme Ashton et le commissaire chargé des relations avec les pays voisins de l'UE, Stefan F, dans un communiqué conjoint. A rappeler que le parti islamiste Ennahda a remporté les élections du 23 octobre en Tunisie avec 41,47% des suffrages, neuf mois après la chute de Ben Ali, selon le résultat final provisoire annoncé jeudi par le président de la commission électorale Kamel Jendoubi. Ennahda obtient 90 sièges dans l'assemblée constituante de 217 élus, devançant le Congrès pour la République (CPR, gauche nationaliste) avec 30 sièges (13,82%) et Ettakatol (gauche) avec 21 sièges (9,68%), a annoncé M. Jendoubi, quatre jours après les premières élections libres dans l'histoire du pays.
Le parti islamiste tunisien, durement réprimé sous l'ancien régime, et légalisé après la révolution, fait ainsi une entrée par la grande porte sur la scène politique tunisienne et pèsera sur toutes les grandes décisions concernant l'avenir du pays. La liste surprise de ces élections, "La pétition populaire" d'Hechmi Haadmi, un richissime homme d'affaires tunisien, arrive en quatrième position avec 19 sièges malgré son invalidation dans six circonscriptions notamment pour "irrégularité de financement". Le Parti démocrate progressiste (PDP, centre), formation historique tunisienne, n'arrive que 5e, avec 17 sièges, suivi par le Pôle démocratique moderniste (PDM, coalition de gauche) et Al-Moubarada de Kamel Morjane, ancien ministre de Ben Ali, qui obtiennent tous deux cinq sièges.
L'extrême gauche appuyée par le Parti des ouvriers communiste tunisien (PCOT) n'a obtenu que trois sièges.
Globalement 49 femmes, pour la plupart candidates d'Ennahda, font leur entrée dans l'assemblée constituante. Ces résultats restent provisoires jusqu'à la fin des recours devant le tribunal administratif, qui doit se prononcer dans un délai de cinq jours.
Le taux de participation a été de 77,65% parmi les 4,1 millions d'inscrits volontairement et de 14,2% pour le reste des votants. Le corps électoral est estimé à 7,2 millions. Mais seuls 4,1 millions de Tunisiens s'étaient inscrits volontairement sur les nouvelles listes électorales. Les 3 autres millions d'électeurs potentiels pouvaient voter sur présentation de leur carte d'identité.
Les Tunisiens étaient appelés dimanche à élire une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle Constitution pour le pays. Elle devra s'atteler prioritairement à la formation d'un nouvel exécutif.

AFP
Samedi 29 Octobre 2011

Lu 1207 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs