Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elan de solidarité avec la Grande-Bretagne

Conférence à Paris sur la sécurité en Irak




Elan de solidarité avec la Grande-Bretagne
Le président américain Barack Obama a exprimé samedi sa solidarité avec son allié britannique, après la décapitation de l'otage David Haines par l'Etat islamique (EI) en représailles de l'entrée du Royaume-Uni dans la coalition destinée à combattre ce groupe extrémiste jihadiste.
"Les Etats-Unis condamnent fermement le meurtre barbare du citoyen britannique David Haines par le groupe terroriste EI", déclare le président Obama dans un communiqué, en utilisant l'acronyme ISIL (EIIL en français) pour parler des jihadistes.
Il ajoute que "les Etats-Unis sont ce soir aux côtés de notre proche ami et allié dans le chagrin et la détermination".
Dans une vidéo de 2 minutes 27 secondes, intitulée "Un message aux alliés de l'Amérique", un homme à l'accent britannique, le visage dissimulé, décapite David Haines, travailleur humanitaire britannique, qui était détenu en otage en Syrie depuis mars 2013.
Si cette vidéo s'avérait authentique, il s'agirait de la troisième exécution de ce type en un mois, après celles de deux journalistes américains otages en Syrie.
"Nos pensées vont à la famille de M. Haines et aux citoyens du Royaume-Uni", affirme encore le président américain, promettant de traquer les meurtriers du Britannique - comme l'avait fait plus tôt le Premier ministre David Cameron - et de détruire l'EI.
"Nous travaillerons avec le Royaume-Uni et une large coalition de nations de la région et du reste du monde pour amener les responsables de cet acte odieux devant la justice, et pour discréditer et anéantir cette menace pour les citoyens de nos pays, de la région et du monde", poursuit Barack Obama.
Pour sa part, la chancelière allemande, Angela Merkel, et le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, ont condamné dimanche l'exécution sommaire par l'Etat islamique (EI) du travailleur humanitaire britannique David Haines, la qualifiant d'"acte odieux de violence barbare".
 Mme Merkel a fait part au Premier ministre britannique David Cameron de son "horreur" face à "l'acte injustifiable des terroristes qu'il faut punir", selon un communiqué de la chancellerie allemande. 
"Avec la publication sur l'internet des images de ce meurtre, un autre tabou est brisé de façon inacceptable", a déclaré de son côté le chef de la diplomatie allemande, dans un communiqué.
De son côté, la présidence française a condamné dimanche "l'odieux assassinat" de l'otage britannique David Haines revendiqué par l'Etat islamique (EI), "organisation de la lâcheté et de l'abjection".
 "L'odieux assassinat de David Haines montre une nouvelle fois combien la communauté internationale doit se mobiliser contre Daesh (acronyme arabe de l'EI, NDLR), organisation de la lâcheté et de l'abjection", indique la présidence française dans un communiqué.
"La France exprime sa solidarité à la famille de David Haines et à la Grande-Bretagne".
 

AFP
Lundi 15 Septembre 2014

Lu 236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs