Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Egypte : une destination touristique prisée par les Marocains




Egypte : une destination touristique prisée par les Marocains
53.700 Marocains ont visité l’Egypte en 2009, soit une augmentation de 13.2% par rapport à 2008. C’est ce qui ressort de l’intervention de Hicham Zazoaa, vice-ministre du Tourisme égyptien, à l’occasion d’une conférence de presse tenue mercredi 03 mars à Casablanca, pour donner le coup d’envoi à la caravane touristique égyptienne au Maroc.
Hicham Zazoaa a expliqué que le nombre des touristes marocains a augmenté de 22.500 en 2005 à 29.300 en 2007 avant d’atteindre 39.500 en 2008. Le nombre de nuitées a aussi augmenté de 228.800 en 2005 à 349.500 en 2007 avant de passer à 361.200 en 2008. L’Egypte ambitionne de renforcer ces chiffres d’ici quelques années, d’où le lancement de cette caravane qui vise aussi à accroître le nombre des touristes arabes.
De leur côté, les professionnels du tourisme marocain ont mis le doigt sur les lacunes qui empêchent des bonnes relations touristiques  entre les deux pays. Ils ont mis en cause les délais de délivrance des visas qui dépassent, selon certaines agences de voyages, plus de 15 jours et l’existence des intermédiaires. La compagnie aérienne égyptienne « Egypt Air» est  aussi en ligne de mire des professionnels marocains. Elle est accusée d’avoir refusé de traiter avec les agences de voyages marocaines. La rareté des touristes égyptiens est mise aussi à l’index. Beaucoup d’Egyptiens préfèrent passer leurs vacances au Moyen-Orient au lieu de visiter le Maroc.
De son côté, Mahmoud Hanafi, l’ambassadeur de l’Egypte au Maroc, a affirmé que le Maroc est appelé à offrir un produit touristique répondant aux besoins des touristes égyptiens. Il a regretté le manque d’une stratégie de marketing vis-à-vis du marché touristique égyptien tout en rappelant que le Maroc dispose d’un potentiel touristique très fort que les professionnels marocains peinent à transmettre aux clients égyptiens.
Lors de son exposé concernant le tourisme égyptien, le vice-ministre a indiqué que son pays a accueilli en 2009, 12.53 millions de touristes, soit une diminution de - 2.3% par rapport à 2008 et a réalisé une chiffre d’affaires de 10.67 milliards de dollars (-2.1%). Hicham Zazoaa a affirmé que les recettes touristiques sont passées de 0.3 million de dollars en 1982 à 10.6 millions en 2009, soit un accroissement de 3533.3%. Les capacités hôtelières ont aussi augmenté de 18.000 en 1982 à 214.000 en 2009 (1089%).
Ainsi, le tourisme représente-t-il 11.3% du PIB, 40% des exportations égyptiennes, 19.3% de devises et 12.6% d’offres d’emplois. L’Egypte est la première destination touristique au niveau de Moyen-Orient et de l’Afrique et le 24ème au niveau de 50 meilleures destinations au niveau mondial. Pour Hicham Zazoaa, grâce à ces performances, il y a des efforts budgétaires colossaux et  des ressources humaines professionnalisées. Seules les opérations publicitaires ont coûté à l’Instance Générale de Développement Touristique, une instance chargée de l’essor touristique à l’Egypte, 60 millions de dollars pour l’année 2009. Elles sont estimées à 75 millions de dollars pour cette année. 

Hassan Bentaleb
Samedi 6 Mars 2010

Lu 805 fois


1.Posté par Education Egypte Découverte le 06/03/2010 15:53
Bonjour,

je vous invite à consulter mon site internet , vous y découvrirez mes activités professionnelles qui consistent à faire découvrir l'Egypte à un large public .( ateliers, cours, conférences, accompagnement voyage , visite de musée , émission radiophonique - livre )

J'ai vécu 8 ans au Maroc pendant lesquelles je suis intervenue dans les écoles françaises et institut français de Marrakech ( 175 Participants aux journées égyptiennes !) et auprès de l'association Oxygène à Ouarzazate et du personnel chargé des costumes ou de la décoration de films au studio Atlas.

Depuis plusieurs mois, je cherche à faire connaître auprès du public marocain mon premier livre "cahier n°1 les couleurs du Delta " ,Editions du Faucon - cours d'égyptologie grand public , préface du Dr Wafaa el Saddik , directrice du Musée archéologique du Caire .

Je pense que si les marocains connaissaient mieux l'histoire de l'Egypte antique , ils porteraient un autre regard sur les égyptiens d'aujourd'hui .Le rapprochement ne peut se faire que par le dialogue ; l'histoire peut devenir un outil de communication .
J'ai eu la joie l'année dernière, d'avoir de la part d'une école de Marrakech ( petit à Petit) une demande de jumelage avec une école égyptienne : là où passe l'éducation , les hommes se rencontrent .

Sylvie Bauche

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs