Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Edward Snowden s'installe dans la durée en Russie




Edward Snowden s'installe dans la durée en Russie
L'ex-collaborateur du renseignement américain, Edward Snowden, a obtenu jeudi le droit de pouvoir rester trois années de plus en Russie, où il avait été admis dans des conditions rocambolesques il y a un an, après avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique exercée par les Etats-Unis. L'ancien consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine "a obtenu le droit de résidence pour trois ans" sur le sol russe, à compter du 1er août courant, a indiqué son avocat Anatoli Koutcherena au cours d'une conférence de presse à Moscou. 
Edward Snowden a été inculpé aux Etats-Unis d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'Etat, pour avoir transmis à la presse des dizaines de milliers de documents prouvant l'étendue des activités de la NSA, suscitant alors de très fortes tensions entre les Etats-Unis et leurs alliés. Si les autorités américaines lui ont retiré son passeport, Edward Snowden jouit désormais en Russie d'un statut ordinaire, celui d'un ressortissant étranger doté d'un permis de résidence de trois ans, qui lui permet de travailler où il veut en Russie et de se déplacer librement à l'étranger. 
"Dans un avenir plus lointain, Edward Snowden devra décider s'il souhaite vivre en Russie comme citoyen russe, ou retourner aux Etats-Unis", a-t-on précisé. 
Edward Snowden bénéficiait jusqu'à présent d'un statut plus précaire, en tant que détenteur d'un droit d'asile pour un an, octroyé après avoir passé plus d'un mois - selon la version officielle - dans la zone de transit de l'aéroport international moscovite de Cheremetievo. 
Celui qui se considère comme un "donneur d'alerte" attaché au respect des libertés individuelles était arrivé à Moscou via Hong Kong en mai 2013 avec l'intention de trouver refuge en Amérique latine. Absent à la conférence de presse de son avocat, il mène une existence très secrète en Russie, où on ne sait même pas dans quelle ville il réside.
L'accueil octroyé par la Russie à Snowden peut aussi être interprété comme un pied de nez du Kremlin envers l'Occident, qui vient de sanctionner économiquement Moscou pour son soutien présumé aux séparatistes prorusses en Ukraine. 
 

AFP
Samedi 9 Août 2014

Lu 67 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs