Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ecole supérieure de design et des arts visuels à Casablanca : Atelier de formation en céramique artistique





Dans le cadre de son cycle « design et artisanat », l’Ecole supérieure de design et des arts visuels à Casablanca  (ESDAV) a initié actuellement un atelier de formation par compétence axé sur la céramique artistique, ses procédés techniques et ses modalités créatives. Ce workshop-pilote  organisé en partenariat avec l’Association  des potiers au Maroc est  encadré par l’artiste sculpteur et céramiste Moussa Zakani,   qui a  offert aux étudiants chercheurs la possibilité de mobiliser  leurs  ressources créatives d’une exceptionnelle qualité pour   donner  un souffle nouveau à la céramique artisanale et raviver ainsi son esprit fédérateur   par le biais de la création au sens plein du terme.
Cette figure incontournable de la céramique artistique nous a  déclaré avoir éprouvé autant de plaisir  et de satisfaction tant le niveau des  oeuvres  réalisées  fait preuve  de maîtrise  et de  créativité.  Dextérité, originalité, pureté des formes et des motifs, autant d’éléments caractéristiques des projets rendus qui se sont  singulièrement distingués pour avoir suscité l’admiration de plusieurs designers et céramistes. La conduite de  ce chantier opérationnel  s’est déroulée selon les règles de l’art une méthode de travail fixées sur la base d’un concept novateur et ambitieux, étroitement lié à l’une des valeurs fondatrices  du design contemporain reposant sur la conceptualisation et la mise en forme : la culture de  l’objet,  la fonctionnalité, la beauté  dans l’utilité. Il s’agit d’une plate-forme  qui  tend à offrir   la possibilité de découvrir des variations d’une grande richesse, en adéquation avec  l’enjeu qualitatif de cet atelier, celui d’améliorer davantage  l’univers passionnant de la céramique  et de préparer les futurs designers  aux défis et aux épreuves de la vie professionnelle à laquelle ils se destinent.  Ce  but  majeur a été atteint avec brio : on a  suscité le désir d’innovation et de maîtrise chez  les étudiants, l’envie de donner le meilleur d’eux-mêmes et de se surpasser, tout en révélant des talents d’une grande richesse : « Une ou deux fois par an, des workshops sont organisés pendant une semaine, les cours sont remplacés par une expérimentation encadrée et animés par des professionnels de renom spécialement invités. Intention : Il y a le monde que l’on pense et le monde que l’on heurte.
L’atelier «Design et céramique»    vise   à  développer des propositions plastiques qui naissent de  la  confrontation entre les artisans et les futurs designers.   Il  leur  permet d’agir symboliquement sur le temps et l’espace. La   qualité de l’engagement des étudiants engendre des situations nouvelles et  le travail enrichi par des rencontres inattendues  provoque des déplacements. Ainsi, les étudiants participent-ils avec autonomie, curiosité, double investissement personnel et collectif, et aussi une faculté de déplacer et de questionner le travail dans un contexte différent en des situations de choix, de responsabilité… », a confié  à Libé  Abderrahim Jabrani, directeur de l’ESDAV. 
 Les  potiers  intervenants  ont  collaboré à des travaux à thèmes et enrichi  la formation par des échanges de techniques et des apports culturels afin d'apporter des connaissances approfondies sur l’art  de la céramique d’hier et d’aujourd’hui. Ces partenaires ont bien saisi que le design est une discipline visant à représenter concrètement une pensée, un concept ou une intention en tenant compte éventuellement d'une ou des contraintes fonctionnelles, structurelles, esthétiques, didactiques, symboliques, techniques et productives. Ces représentations peuvent être tangibles ou virtuelles et s'inscrivent de préférence dans un contexte social, économique et culturel.
 ESDAV propose, donc,  un espace d’expression artistique autour du design et  de la céramique avec  un encadrement  professionnel   assurant   une  formation consistante et imposante en la matière. Le professionnel encadrant apporte  toutes les réponses techniques et les valeurs esthétiques  aux participants qui  ont acquis   une connaissance totale des matériaux utilisés et  sont parvenus  à transformer ces éléments en objets artistiques.
Il est à souligner que les futurs designers  ont pratiqué  la céramique  pour s'orienter vers  la modernisation du  métier de céramiste potier,  en se basant sur les connaissances appliquées au design. Ils  ont appréhendé  en  atelier  les divers techniques et procédés spécifiques (estampage, moulage, façonnage, modelage…), mais aussi l’émaillage, la décoration et les cuissons (gaz, bois, électrique, raku, primitives…).
Cette formation basique  a donné aux  futurs  designers la possibilité de  réaliser un  projet artistique et professionnel dans le milieu de la céramique artistique.  Il s’agit d’une  formation personnalisée autour d’un travail de connaissance des émaux, de maîtrise des calculs moléculaires et des recettes en grés et porcelaine, des techniques de décors, des techniques de cuissons, du travail de modelage, coulage, moulage et tournage. Des  performances  techniques et artistiques  ont poussé   les étudiants  à une recherche personnelle et  en développant leurs   autonomies, leurs créativités et leurs imaginations.  Par ailleurs, les  étudiants  ont  reçu  le soutien  du secrétaire général de l’Association  des potiers au Maroc et l’encouragement nécessaire des artisans intervenants   à leur intégration dans le monde de la céramique par rapport au design. Ils seront poussés à participer à des expositions, à montrer leur savoir-faire durant les portes ouvertes de l’ESDAV.  Reste à  affirmer que  ce workshop  fait référence au manifeste du Bauhaus annoncé  en 1919 par  Walter Gropius, qui a défini  le but de ce mouvement en ces termes : « Le but final de toute activité plastique est la construction ! […] Architectes, sculpteurs, peintres ; nous devons tous revenir au travail artisanal, parce qu’il n'y a pas d'art professionnel. Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. […] Concevons et créons ensemble la nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera en une seule forme : architecture, art plastique et peinture […] ».


ABDELLAH CHEIKH
Jeudi 11 Juin 2009

Lu 1393 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs