Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echec de la manœuvre ourdie par des milieux hostiles au Royaume : Le Parlement européen refuse de soumettre l'accord de pêche Maroc-UE à la Cour de justice




Le Parlement européen (PE), réuni en session plénière à Strasbourg (France), a rejeté jeudi un projet de résolution hostile au Maroc, qui visait à bloquer l'accord de pêche entre le Maroc et l'Union européenne (UE) en usurpant une nouvelle procédure parlementaire permettant le transfert devant la Cour européenne de justice.
Ce vote largement majoritaire en faveur du Maroc signe l'échec de la manœuvre menée par certains milieux contre le Maroc au Parlement européen, poussés par des lobby anti-marocains opérant pour le compte des adversaires du Maroc.
Cette décision du Parlement européen, ainsi que le vote favorable exprimé lundi dernier en commission Pêche du PE en faveur de l'Accord agricole avec le Maroc, traduit, selon plusieurs eurodéputés, le rôle actif et décisif de la diplomatie marocaine, tant officielle que parlementaire.
Le rejet illustre également, selon les mêmes sources, la vitalité de la Commission parlementaire mixte et du Groupe des amis du Maroc au Parlement européen, qui ont défendu les intérêts du Royaume et joué un rôle crucial pour contrer la campagne de désinformation qui a ciblé les eurodéputés tout au long des dernières semaines.
Dans leur vaine tentative de politiser l'affaire, les promoteurs de la résolution avortée ont tenté de jeter le discrédit sur l'accord de pêche entre le Maroc et l'Union européenne, en tentant de remettre en question la «compatibilité du renouvellement du protocole à l'accord de pêche Maroc-UE avec les traités de l'Union européenne», arguant de la sempiternelle rengaine des adversaires du Maroc sur l'exploitation des richesses naturelles des provinces du Sud.
Le Parlement européen a ainsi confirmé la parfaite légalité du partenariat de l'Union européenne avec le Maroc dans le secteur des pêches qui ne saurait souffrir d'aucune remise en cause et encore moins d'une manœuvre politicienne aux visées grossièrement avouées.
Selon plusieurs observateurs à l'Assemblée de Strasbourg, cette décision du Parlement européen réaffirme la volonté de l'Union européenne de consolider davantage ses relations avec le Maroc, en même temps qu'elle conforte l'image du Maroc au sein du Parlement européen grâce aux réformes audacieuses et sages entreprises par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et faisant du Maroc un pays modèle dans la région.
Le rejet massif de la résolution permet aussi d'envisager avec sérénité les perspectives d'approbation rapide de l'Accord de pêche et de l'Accord agricole avec le Maroc, qui sont actuellement en instance d'approbation au sein du Parlement européen.

MAP
Vendredi 30 Septembre 2011

Lu 388 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs